Nicolas Millet dit le Beauceron

Nicolas Millet est beaucoup moins connu sur Internet que Catherine Loiron à moins d’aller visiter le site Migrations.

Dans ce cas-là vous êtes en Cadillac…

Je vais donc en profiter pour mousser un peu la popularité de Nicolas Millet.

Nicolas Millet faisait partie de la Grande Recrue de 1653.

Voici les descendants de Nicolas Millet et de Catherine Loiron: Jean, Jacques, Nicolas, Catherine et Charlotte. Il y en a peut-être d’autres, mais c’est Nicolas fils qui intéresse plus mes petits-enfants.

Nicolas fils marie Catherine Chaperon en 1684, puis Catherine Gauthier en 1695 à l’île Ste-Thérèse en face de Varennes.

L’île Sainte-Thérèse est située dans le Saint-Laurent, au nord-est de l’île de Montréal, à l’ouest de Varennes et au sud de Repentigny. Cet espace mesure 4,8 km de longueur sur 1,6 km de largeur et couvre une superficie de 6 km². Elle est constituée dans sa partie ouest de calcaire et, dans sa partie est, de schiste argileux. Le tout est recouvert d’une épaisse couche de sable argileux rendant le sol fertile. En 1900, sa superficie cultivable était de 600 ha. Depuis, elle a perdu près de 70 ha, à cause de l’érosion et des travaux de redressement de la voie maritime du Saint-Laurent. On a également aménagé une réserve faunique et aquatique dans sa partie sud-est. L’île fut concédée en fief et seigneurie le 23 avril 1662 à Ignace Boucher, fils de Pierre Boucher de Grosbois en ces termes : « la consistance des lieux qui ensuivent[…] de part en part de l’île Sainte-Thérèse, située dans le grand fleuve Saint-Laurent, en la seigneurie de la Citière, aux dits enfants appartenant[…] de laquelle concession le dit sieur Boucher pourra déclarer vouloir être nommée Lafresnay[…] ». Puis, l’île Sainte-Thérèse fut réunie au domaine royal par l’intendant Talon et concédée, en 1672, à Michel-Sidrac Dugué, sieur de Boisbriand, capitaine au régiment de Carignan. À la mort de ce dernier, l’île devint la propriété de Charles-Gaspard Piot de Langloiserie, en 1706. Ce dernier avait épousé Marie-Thérèse Dugué. Le motif d’attribution du nom Île Sainte-Thérèse, qui paraît déjà dans l’acte de concession de 1662, demeure inconnu.
www.toponymie.gouv.qc.ca/CT/toposweb/fiche.aspx?no_seq=…

Ma femme se rappelle d’avoir été sur l’île quand elle était petite. Elle était fort excitée de la revoir lors d’un petit nowhere au Bout-de-l’île.

Les gens sont un peu comme des outardes…

J’aime beaucoup les outardes.

Nicolas s’était donc remarié avec Catherine Gauthier. C’est leur seul fils Jean marié à Barbe Janot le 20 janvier 1723 à Pointe-aux-Trembles qui continue la lignée. Leur fils Joseph Marie est le lien qui nous amène à mes deux petits-enfants.

Joseph Marie marie Dorothée Bazinet le 27 juillet 1761 à Pointe-aux-Trembles.

La Nouvelle-France n’est plus, mais la vie continue.

Naît Maurice Millet qui marie Geneviève Viau dit l’Espérance, puis se remarie avec Monique Bourdon. Maurice et Monique auront une fille Louise Millet qui mariera Louis Audet dit Lapointe en 1839.

Les troubles de 1837 et 1838 sont choses du passé.

La vie continue et Lord Durham prépare son rapport.

C’est bien d’être beau quand on se lance en politique…

Il était beau Lord Durham. Son rapport, un ti-peu moins.

Louis Audet, le fils de Louis Audet et de Louise Millet, naît en 1848. Il mariera Célina Patenaude le 21 novembre 1872 à l’église Notre-Dame. De ce couple naîtront…

 Alexina Audet dit Lapointe 1874 – 1957
Malvina Audet dit Lapointe 1875 – 1940
Herminie Audet 1876 –
Louis Lapointe 1879 –
Arthur Audet dit Lapointe 1880 –
Albert Lapointe 1885 –
Albertine Audet dit Lapointe 1887 – 1962
Wilfrid Audet dit Lapointe 1892 – 1974

Ça c’est la photo de Malvina Audet dit Lapointe… une des ancêtres de mes petits-enfants avec leur arrière-arrière-grand-père Lucien Bachant.

Malvina Lapointe, la mère de Lucien. Lucien et ses deux petites soeurs qui sont mortes en bas âge.

Seul Lucien se rendra à l’âge adulte et laissera une descendance.

En 1910, Malvina perdra sa mère Célina Patenaude et ses deux filles Simone (la plus grande) et Germaine, peu de temps après la prise de cette photo…

Simonne Bachand décès Simone 6 ans

Germaine Bachand décès

Germaine 4 ans

puis son mari Ubald en 1911.

Petite vie…

Malvina Audet dit Lapointe s’éteindra le 21 septembre 1940. Elle aura connu la guerre de 14, la Grande Dépression et le début de la Deuxième Guerre mondiale.

Elle n’aura pas heureusement à voir l’année 1944 où deux de ses petits-enfants Jean et Pierre se retrouveront en face des côtes françaises, un sur la plage de Juno Beach le 6 juin…

et l’autre le 29 avril dans la salle des machines du destroyer Athabaskan.

Mais ça c’est une toute autre histoire