Catherine Lorion

Trouvé sur le site Migrations de ma petite cousine Jocelyne en faisant une recherche sur des ancêtres…

Catherine LORION

                      Âgée de 17 ans, originaire de Sainte-Soulle, près de La Rochelle, Charente-Maritime. Moins d’un an après son arrivée à Ville-Marie, elle épouse, le 13 octobre 1654, Pierre Villain. Mais celui-ci meurt écrasé sous un arbre, trois mois plus tard, le 19 janvier 1655. Le 29 juin de la même année, elle épouse Jean Simon-Demagnac qui se noie dix-sept mois plus tard, le 24 novembre 1656, en lui laissant un enfant Léonard. Elle est déjà deux fois veuve alors qu’elle a à peine 20 ans. Elle épouse alors Nicolas Millet, le 9 avril 1657. Ils auront cinq enfants. Le 4 décembre 1658, elle est présente à la signature du contrat de mariage de sa sœur Marie et de son futur époux Étienne Lair. Son père, Mathurin, est venu la rejoindre à Ville-Marie au cours de cette année 1658 et il assiste également à ce mariage avec sa troisième épouse, Jeanne Bizette.

                      Nicolas Millet meurt accidentellement à son tour, le 6 mars 1674, dans l’incendie de sa maison. Pour une quatrième fois, le 21 novembre 1676, Catherine prendra époux, cette fois avec un autre membre de la Recrue,Pierre Desautels dit Lapointe qui lui donnera deux autres enfants, Pierre et Gilbert À la mort de ce dernier, le 19 novembre 1708, c’est leur fils Gilbert qui s’engage à lui fournir nourriture et entretien.

                      Deux autres de ses demi-sœurs (Renée et Jeanne) et un demi-frère (Jean) seront également présents en Nouvelle-France. Elle décède le 20 avril 1720, à l’âge de 84 ans, à la Côte Saint-Martin.

Site Migrations

Catherine Lorion et Nicolas Milet sont des ancêtres directs de ma femme qui ne veut pas que je parle de ses ancêtres, mais je peux parler des ancêtres de mes petits-enfants.

Catherine est aussi une ancêtre de Cynthia, une nouvelle lectrice de mon blogue Our Ancestors. Elle ne savait pas dans quelle galère elle s’embarquait quand elle m’a écrit au sujet de sa grand-mère Blanche, comme cette autre personne qui m’a laissé un message sur Ancestry.

Elle est une descendante directe de Scholastique Lauzon et de Maxime Neveu…

famille Joseph Girard-LeocadieNeveu

Hello Pierre,

Scholastique Lauzon Neveau is great great grandmother. Her husband Maxime, their son Leander, his son Roy, his daughter Eileen Neveau, her daughter me, Joan, my mother and I am asking if we can look at the information you have Scholastique. I don’t have a lot of pictures or information on her. The only info I have is the cemetery that we go and put things on her grave. I’m fairly new at this so I would like any help you can give me.

Thanks for taking the time to read this.

Vous savez lire l’anglais j’espère.

About these ads

6 réflexions sur “Catherine Lorion

  1. Il n’y aurait pas un rapprochement à faire avec les Doiron, Dorion, etc. par hasard… les graphies à l’époque se caractérisant par leur allure fantaisiste?

    Je dis ça comme ça, mine de rien…

    • Aucun rapport aucun.
      Désolé on a vraiment tourné la page de la saga de Julia.
      Mais, on ne sait jamais. Quelqu’un pourrait un jour m’écrire comme la descendante de Scholastique Lauzon et de Maxime Neveu.

  2. Non. Dans mon esprit du moins, le belle Julia n’avait rien à voir là-dedans. C’était un commentaire général, alors qu’il fallait, semble-t-il, n’y voir qu’une simple coincidence.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s