Le père Noé

Non mais quand vais-je arrêter de parler des ancêtres de Michel?

Je ne vais pas remonter jusqu’au père Noé tout de même.

Rassurez-vous…

Blogue? Quel blogue…?
Je vais lui écrire un ti commentaire à ce p’tit Pierre

J’arrête maintenant. Je ne veux surtout pas vous pensiez que Michel est le chou-chou du prof.

Non mais…

Sauf que j’en aurais long à raconter sur les ancêtres de Michel. Rien de croustillant, juste des images et des pages et des pages de recensements canadiens et de registres paroissiaux.

Rien de bien intéressant sauf quand on regarde de plus près les registres paroissiaux.

Ils contiennent des renseignements fort utiles si on veut pousser plus loin.

mariage Noé Roy zoomFeu Pierre Coulombe…

Le père de Joséphine Coloumbe était donc décédé avant le mariage de sa fille. On voit dans l’acte de mariage le nom du beau-père de Joséphine, Narcifse (Narcisse) Champagne.

J’ai trouvé un fils et une fille de Narcisse Champagne et d’Émilie Rondeau, mais je sais que ça ne vous intéresse pas à moins d’être un descendant ou une descendante de Désiré Champagne et Mathilda Valois mariés à St-Norbert le 3 septembre 1883 et que vous auriez des photos anciennes avec du monde que vous ne connaissez pas ou bien de Cordélie Champagne qui a marié Laurent Tellier à St-Norbert le 19 août 1889.

Pensée magique!

Les gens qui signent le registre sont aussi des indices intéressants quand on veut poursuivre nos recherches: Maxime Desrosiers (ami de l’épouse), Léon Desrosiers, Jos Coulombe…

Et il y a le nom de monsieur le curé de St-Norbert*, Jos St-Aubin si l’histoire du clergé vous intéresse.

Vous savez maintenant pourquoi j’arrête ici, à moins que Michel ait une autre chose à nous mettre sur la dent…

piranha

On se repogne…

*  Origine et signification de St-Norbert

Territoire plus long que large et se terminant par une pointe qui s’avance dans celui de Sainte-Geneviève-de-Berthier, la municipalité de Saint-Norbert a été implantée à 17 km au sud de Saint-Gabriel, sur les rives de la rivière Bonaventure, dans la région de Lanaudière. L’endroit se caractérise par ses jolies fermes, la culture maraîchère que l’on y pratique et l’industrie laitière développées à même la grande plaine qui entoure les lieux. Détachée de Sainte-Geneviève-de-Berthier, la paroisse de Saint-Norbert, fondée en 1846, faisait l’objet d’une érection canonique en 1848 et d’une érection civile en 1853, l’année même où l’on créait le bureau de poste local homonyme. La municipalité de paroisse, pour sa part, verra le jour deux ans plus tard. Le personnage évoqué, saint Norbert, naît en Rhénanie (Allemagne) vers 1080. Frappé par la foudre en 1115, il se convertit d’une vie de dissipation. L’année 1120 marque la fondation des Prémontrés ou Norbertins, installés dans la forêt de Laon en un endroit dénommé Prémontré, dans l’Aisne en France, arrondissement de Laon. Ce saint homme, nommé archevêque de Magdeburg en 1126, donnera l’exemple d’une vie dépouillée, consacrée à parcourir le Hainaut et le Brabant (Belgique) pour y semer la parole de Dieu. Il meurt en odeur de sainteté en 1134. Le nom collectif des citoyens, les Norbertois, a été formé par dérivation du nom de ce saint. 

Source : Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d’un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d’un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

 

Saint Norbert, fondateur de l’Ordre des Prémontrés, a la révélation de sa vocation, gravure de Théodor Galle dans « Une vie de saint Norbert en 36 tableaux », Anvers 1622. (DR)

Source de l’image

P.S.

J’ai envoyé le roman de ma fille à Lynn Marcil hier matin. Elle devrait le recevoir d’ici jeudi au plus tard.

P.P.S.

Le prix de consolation…

Comment s’appelait le père de Julia Roy, la grand-mère de Michel? Laissez votre réponse dans un commentaire.

Noé, je peux participer…?

Wikididi dit…

Noé (hébreu : נֹחַ nōa’h : repos ou consolation) est un personnage de la Genèse1, premier livre de la Bible, et du Coran.

Noé a une femme dont la Genèse ne donne pas le nom, et trois fils : SemCham et Japhet. Sous les ordres de Dieu, il bâtit l’Arche de Noé afin d’échapper au Déluge, ces eaux dévastatrices lancées pour éradiquer l’humanité corrompue. Lui et sa famille étant les seuls humains épargnés, Noé est un ancêtre de toute l’humanité (voir Table des peuples)2. Il vit 950 ans. Cet épisode est probablement inspiré de l’Épopée de Gilgamesh, récit légendaire sumérien de l’ancienne Mésopotamie (Irak moderne)3.

On classe Noé parmi les patriarches bibliques. Le Livre des Jubilés l’appelle Emzara, des écrits apocryphes chrétiens l’identifient à Haykêl, descendante d’Hénoch, et des midrashim(la Genèse Rabba et le Sefer haYashar) à Naamah, fille de Lamech et de Tsillah (pour le premier), fille d’Hénoch, l’arrière-grand-père de Noé (pour le second)4.

5 réflexions sur “Le père Noé

  1. Eh ben! Premièrement, chapeau à Jos St-Aubin pour sa plume tout aussi gracile que LISIBLE, sauf….. que ledit Jos, comme les gens de son époque, avait semble-t-il la vilaine manie d’écrire ses ‘x’ comme des ‘se’ et vice versa. Ce qui a amené mon ami Pierre, grand déchiffreur devant l’Éternel par ailleurs, à faire de Maxime Desrosiers un ami de l’ÉPOUSE alors qu’il devait s’agir de l’ÉPOUX (à mon humble avis). Nuance tout de même importante pour le 0,001 % du lectorat que ça risque d’intéresser.

    Dois-je en inférer de l’arbre généalogique de l’autre Noé (plus connu) que mon arrière-arrière-arrière-grand-père risquerait de s’appeler Hénoch?

    P.S.: Denise! Pour reprendre les mots de ce monstre de la chanson qui a marqué notre jeunesse commune:  »It’s now or Neeeeeeeeever! » (Je sais que je ne devrais pas, mais je pense que ça commence par un ‘N’ et ça finit par un ‘é’, et c’est pas très long comme prénom)

  2. Fin limier… mais ça porte à confusion si on regarde de près.
    C’est logique par contre… Rémie? Roy frère de l’époux et son grand chum Maxime, puis du bord de la mariée on a son beau-père Narcisse et l’oncle Jos Coulombe, probablement le frère de feu Pierre Coulombe.

    Ce sont ces petits détails qui rendent la généalogie si intéressante surtout quand on recherche qui étaient les gens apparentés.

    • Rémi, c’est Jérémie né le 28 septembre 1851 à St-Norbert. Parrain Édouard Robert et marraine Adélaïde Roy.
      Liboire Rémi un autre fils né en 1849. Probablement décédé à bas âge. On aurait repris le prénom avec la naissance d’un autre garçon.
      J’ai tous les autres enfants du couple Gabriel Roy et Geneviève Fréchette avec dates de naissance et parrains et marraines. J’en ai 11!

      Omer, Olivine, Noé, Marie-Louise, Adolphe, Delphis, Dolor, Edmond, Joseph, Jérémie, Liboire Rémi.

    • Oui… j’avoue que le Rémie m’a aussi donné un peu de fil à retordre. J’ai pensé à Bernie, mais je trouvais que ça faisait un p’tit peu trop folksie… surtout pour l’époque :-D.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s