Noé Roy

Mon billet d’hier n’était pas un poisson d’avril même si j’avais mis cette photo.

piranha

La généalogie est un sujet trop sérieux.

Souvent les commentaires laissés sur mon blogue sont encore plus intéressants que mes billets.

Whoaaaaaa, bébé! Commençons par le plus important:

1. Je pense m’être trouvé une NOUVELLE idole généalogique en la personne de Marie-Thérèse.

2. J’AVAIS donc instinctivement raison quant à la provenance canadienne/québécoise de la belle Julia, contrairement à ces pseudo experts qui s’appuyaient sur leur pseudo données scientifiques pour aller la faire naître aux States! (J’avais beau rappeler timidement mon point de vue, je me heurtais systématiquement à une fin, péremptoire, de non-recevoir — clin d’oeil à Denise)

3.  »Olivier Roy-Leroy… fils du marchand de grain Jacques Legrain »: le moins qu’on puisse dire, c’est qu’on a de la suite dans les idées dans ma famille

4.Des ancêtres unis par un même village : Sainte-Anne-de-La Pocatière/Rivière-Ouelle. On ne s’en sort pas…

5. Précision: La photo en fin d’article n’est pas celle du petit Michel, mais bien celle du petit Pierre (beau brummel à l’époque avec tous ces cheveux…) fournie au petit Pierre par le petit Michel

6.  »Tout ça pour me faire payer finalement une petite poutine au ti casse-croûte de St-Norbert. » Faut le faire, en effet, comme dit l’autre! Primo: TE payer une petite poutine? Me semble que, jusqu’à tout récemment, c’était plutôt l’inverse??!! Quant au  »ti casse-croûte de St-Norbert », me semble avoir mentionné comme ça, mine de rien, que 500 km aller-retour pour aller manger une  »tite poutine », c’était un peu excessif? Ça sonne une cloche ou deux?

7. 1er avril? Hmmmmmmm. Ça sent un peu le poisson, tout ça. Mais mon ancien ami le généalogiste AMATEUR :-D ne me jouerait pas un tour aussi cruel…. après tant d’années, n’est-ce pas?

8. Je te passe le Diantre (CETTE FOIS-CI)

9. GRAND merci aux deux généalogistes pour leurs infatigables recherches. Il ne manque qu’une photo ou deux (que je cherche toujours désespérément), qui fasse connaître la belle Julia à l’univers généalogique et la boucle serait — ne serait-ce que temporairement — bouclée.

Noé Roy, le père de Julia Roy, a vraiment existé et il a marié Joséphine Coulombe le 15 octobre 1872 à St-Norbert.

Un beau mariage, mais on n’a pas de photo juste une page d’un registre d’une toute nouvelle paroisse, celle de St-Norbert.

mariage Noé Roy

registre paroissial de St-Norbert

mariage Noé Roy zoom

On n’invente pas ça comme on n’invente pas mes petits nowhere dans Lanaudière en passant par le ti casse-croûte de St-Norbert.


Noé Roy et Joséphine Coulombe ont eu ces enfants:

Hormidas, Omer, Liboire, Régina, Maria, Julia (la grand-mère de Michel), Cordélia, Georgina, Elphège, Lodina (Laudina) et Hervé.

Voici l’acte de naissance de Noé Roy pour tous les sceptiques de ce monde.

1847 Noé RoyNoé est le fils de Gabriel Roy et Geneviève Fréchette, mais ça vous le savez déjà en ayant examiné les registres.

J’avais fait des petites recherches sur la famille Fréchette l’année dernière juste pour m’amuser…

Je connais donc en plus les ancêtres Fréchette de mon copain Michel, raison de plus de le faire visiter St-Norbert à quelques 250 kilomètres d’Ottawa.

Bon ok, un aller-retour de 500 km…

Noé Roy est resté à St-Norbert un petit bout de temps, car on le retrouve dans le recensement de 1871. Il a 23 ans et il est encore célibataire.

1871 Noé Roy

Pas pour longtemps…

Où se retrouve Noé en 1881?

À St-Germain-de-Grantham, dans le comté de Drummond avec sa petite famille…

Noé, 33 ans, cultivateur, Joséphine, sa femme, 25 ans, et quelques enfants: Homère, 6 ans, Liboire, 4 ans, Régina, 2 ans et Maria née en juin 1880.

1881 Noé Roy

En 1891?

On regarde ça la prochaine fois.

En passant, je me demande si Michel va changer d’idée pour la poutine si je lui dis qu’il est un petit cousin éloigné du propriétaire du ti casse-croûte de St-Norbert.

poutine

About these ads

22 réflexions sur “Noé Roy

  1. Dans la mesure où ça me donne droit à un rabais sur la poutine, ça POURRAIT être négociable.

    En plus, j’ai appris tout récemment que la cabane à sucre de nul autre que Jean-Pierre Ferland se trouvait à… (es-tu prêt? es-tu assis sur ta chaise?) ST-NORBERT! Ehhh que le monde est petit!!

    (Wow. Le curé qui a baptisé Noé… il aurait sans doute dû se forcer s’il avait voulu écrire encore plus mal… Tu mérites une couple de points de plus au Scrabble pour avoir pu déchiffrer ça. Ça vient avec l’habitude, j’imagine)

    Beau travail! Julia reste toujours aussi belle (du moins dans mon souvenir photographique) mais aujourd’hui un peu moins mystérieuse grâce à vous deux.

    • Je connais personnellement André. Je pourrais aider aux négociations.
      Cette rencontre faite en juin quand les outardes s’attardent derrière le ti casse-croûte sera mémorable à moins qu’on ait une gang de touristes japonais qui vient inonder le stationnement.

      Je te tiens au courant de la date précise de l’arrivée des outardes.

      Quant à Jean-Pierre, je n’avais aucune idée qu’il restait là. Je l’ai appris par la suite.
      Quant au curé, j’en ai vu des pires.
      On se reparle de tout ça devant une poutine.

  2. En juillet prochain, je déménage à Mandeville, j’irai visiter ce haut-lieu gastronomique à St-Norbert, vous m’avez donné le goût avec la photo de la poutine ! C’est où St-Norbert, finalement ? Est-ce proche de St-Cuthbert ? Je pourrais faire les deux visites en même temps, peut-être ?

  3. J’ai fait quelques fautes, Pierre, mais je sais que vous saurez les corriger (fautes de frappes) « de sont » au lieu de « ce sont » toujours ….De plus, je n’ai jamais trouver l’accent grave pour mettre sur le « ou » signifiant le lieu alors j’ai mis un accent circonflexe histoire de vous faire travailler un peu…

      • Comme tu dis Michel, ça dépend du clavier. J’ai acheté du 2 pour 1 dans une annonce à la TV. Ils demandaient 19,99 si je me souviens bien pour un clavier dont les touches deviennent illuminées dans le noir. Si tu l’achetais, tu en avais 1 deuxième gratuitement. Tu parles d’une arnaque, non seulement les touches ne s’illuminent pas, il est aussi des plus simples..Les touches dont tu me parles, à gauche..NADA. J’ai juste un petit clavier style ancien.

    • En fait, je pense que ça dépend plutôt de la configuration de l’ordinateur. Comme je suis, au mieux, ignare dans ce domaine, je me bornerai à dire qu’il y a un endroit dans l’ordinateur qui permet de régler les ‘périphériques’ (souris, clavier, etc.); j’utiliserais ‘canadien français’ comme langue de clavier, je relancerais l’ordinateur… et je me croiserais les doigts. J’ai pour ma part eu la chance de connaître quelqu’un pour qui les ordinateurs n’avaient (presque) plus de secrets, alors je l’ai volontiers laissé faire….

      Je sais que les ordinateurs (ça dépend peut-être de leur âge) ont une fonction qui permet de ‘visualiser’ le clavier à l’écran et de situer les touches qui permettent d’accomplir telle ou telle fonction …

      Bonne chance, Denise.

      • Tout ça, ou bedon tu spottes un ‘ù’ n’importe où sur Internet, tu fais un copier-coller et tu flanques ça dans ton propre texte!

        En langage technique, ça s’appelle le Système D :-D

  4. Sur mon clavier, l’accent grave se trouve à la dernière rangée, en bas à gauche, où se trouvent les signes correspondant aux guillemets et au symbole pour les degrés (Farenheit et Celsius); je suppose que ça peut varier d’un clavier et d’un système à l’autre.

    (P.S.: C’est  »fautes de FRAPPE » et  »je n’ai jamais TROUVÉ »… et ça s’appelle tourner le fer dans la plaie :-D )

    PP.S.: C’t’une joke, comme dirait mon ami Pierre!)

  5. Cher, cher, Michelg….merci du scoop, j’irai le dire à tout un chacun : ‘Hey vous autres ! oui, oui, vous autres qui avez l’air de chercher vot’chemin, y parait qu’y a un google queq’chose qui va vou’l dire, foi de michelg » Merci cher Michel, j’en avais jamais entendu parler. Ça-tu l’air d’une carte avec un pt’it bonhomme jaune en attente ? Pi i dise ‘street view’ ?

  6. Curieux que cette utilisation du conditionnel vs celle du futur: ( »ça POURRAIT être négociable » vs  »Cette rencontre faite en juin quand les outardes s’attardent derrière le ti casse-croûte SERA mémorable » (mon ajout des majuscules, dans le dernier cas), dépendant de celui qui parle…

    Faut-il y voir un message subliminal?

  7. Et si c’est ça qui te titille le pompon, je pourrais t’inviter à l’île Bate, à 10 km de chez moi, où il MOUILLE des outardes, le printemps venu. Et oui, il y a effectivement un  »ti casse-croûte » — pas aussi célèbre que celui de St-Norbert, j’en conviens — où ils servent PEUT-ÊTRE de la poutine — pas aussi célèbre que celle de St-Norbert, j’en suis sûr.

    Et le contexte historique, ça n’a évidemment pas de prix…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s