On se repogne…

J’en ai appris des choses depuis 2007.

Comme cette expression de mon ami Marcel Bergeron. Il terminait toujours son appel téléphonique comme ça…

On se repogne

 

Je m’amuse souvent à dire à Marcel : « Es-tu bien assis mon Marcel? »

Puis, je le répète pour faire durer le plaisir…

« Es-tu bien assis mon Marcel? Si j’étais toi, je me coucherais par terre… »

Puis là, je lui raconte ce que j’ai trouvé de nouveau sur son héros de jeunesse Eugène Gagnon.

eugene-gagnon

1921-1947

Et là, je m’imagine mon Marcel couché par terre.

Et vous,  êtes-vous bien assis? 

Si j’étais vous, je me coucherais par terre…

On se repogne…

ou bien cliquez ici.