Édouard Métayer, descendant de Jean Nicolet

Pas mal fort n’est-ce pas.

Édouard Métayer

Celui qui est à l’origine de toutes mes recherches sur tous mes ancêtres depuis 2007.

Il est un descendant direct de Jean Nicolet et Gisis-Bahmahmaadjimiwin, une Amérindienne nippising.

arbre Édouard Métayer Jean Nicolet

Je sais que je ne suis pas le seul descendant de Jean Nicolet et Gisis-Bahmahmaadjimiwin, mais disons que ça me fait un petit velours… et que je pourrais facilement me péter les bretelles si je pouvais arriver à les retrouver.

Pierre 076

Et c’est pas fini…

About these ads

6 réflexions sur “Édouard Métayer, descendant de Jean Nicolet

  1. ÇA, c’est une photo à 100 piastres! :-D

    Et Gisis-Bahmahmaadjimiwin, j’ai comme l’impression que Ti-Jean l’appelait Gigi dans l’intimité.

    Quant au Pierre Noel, j’aurais pas voulu être à sa place pour des raisons pour le moins évidentes.

      • Ahhhhhhhhhhhh oui. Le bon vieux Chapelet en famille; tous les jours de la semaine, le Québec tout entier synthonisait CKAC à 7 heures et posait religieusement les genoux par terre, dans le salon.

        La P’tite histoire ne dit pas si on ramassait quelques jours d’indulgences supplémentaires quand c’était Kid Kodak Léger qui présidait la cérémonie, Mais Dieu qu’il perlait bien; ses petits sermons entre les dizaines étaient de pures pièces d’anthologie.

        Le bon vieux temps.

        Sais pas si Ti-Jean avait l’équivalent du Chapelet en famille à son époque… Si c’était le cas, ça devait être  »live »

      • Le célèbre chapelet du Cardinal Léger. “Une famille qui prie est une famille unie” disait-on. “…Étoile du matin Reine du saint rosaire… » répétait le thème musical.Au Québec, le Chapelet en famille est mis en ondes le 1er octobre 1950. L’initiative de ce projet revient à l’évêque de Rimouski, Mgr Courchesne. Il suggère à Mgr Léger de se faire connaître des fidèles de son diocèse en obtenant 15 minutes par semaine de temps d’antenne à la radio. Mgr Albert Valois, évêque auxiliaire, propose au nouvel archevêque de réciter le chapelet à la radio. Le directeur des programmes à CKAC, Ferdinand Biondi, accorde un essai d’un mois. La grande aventure du Chapelet en famille commence.

        À l’origine, l’émission ne doit durer qu’un mois. Elle vise à préparer les fidèles à la célébration du centenaire du dogme de l’Immaculée Conception. Cependant, sa popularité est telle que le directeur des programmes à CKAC, Ferdinand Biondi, demande à Paul-Émile Léger de poursuivre cette animation quotidienne. Celui-ci est fidèle au poste jusqu’en 1967, année de son départ pour l’Afrique. Le Chapelet en famille prend fin en 1970.

         »Une famille qui prie est une famille unie »

        Plus d’un demi-siècle plus tard, la phrase toute simple reste gravée dans ma tête. Elle incarne on ne peut plus fidèlement la mentalité qui régnait au Québec au milieu des années 1950.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s