J’ai hâte

On termine en beauté le mois de janvier 2013 sous la pluie et dans le brouillard matinal. 

J’ai hâte de vous parler du livre sur les purées de bébé que je suis en train de finir de traduire.

Quand on traduit, on se passionne pour le sujet.

cigogne gaga

C’est comme mon premier livre, Le colonel, l’homme dans l’ombre d’Elvis.

elvis-portrait1sm

On me donnait 8 sous le mot pour traduire l’original.

Je me suis lancé corps et âme pendant 1000 heures de travail et j’ai découvert un tout autre Elvis. Un petit garçon, dont le jumeau était mort à la naissance, avec des parents inadéquats.

On ne choisit pas de naître et on ne choisit pas ses parents.

Le colonel, l’homme dans l’ombre d’Elvis, c’est l’histoire d’un petit garçon contrôlé par le colonel Parker. Une histoire triste à mourir qui s’est terminée le 16 août 1977.

Peu de gens savent qui était ce gérant dans l’ombre de ce géant. En tout cas, vous gagnez à lire ce livre et à découvrir un autre Elvis, et en apprendre plus avant de mourir sous l’emprise que les gens ont sur vous dans la vie.

Dans cette biographie captivante, digne d’un roman policier, Alanna Nash explore en profondeur l’étonnante histoire du colonel Tom Parker, l’homme derrière la légende et le mythe d’Elvis Presley. Elle risque de changer complètement votre point de vue sur la vie, la réussite et la mort de la plus grande icône artistique du xxe siècle.

Pour quiconque s’intéresse vraiment à Elvis, il est impossible de comprendre comment le gamin de Tupelo, Mississippi, a pu devenir un tel phénomène sans examiner la vie et la pensée de Tom Parker, l’homme qui contrôlait pratiquement tous ses moindres gestes.

Si l’on savait depuis vingt ans que Thomas Andrew Parker était né en Hollande et s’appelait en réalité Andreas Cornelis van Kujik, on était loin de connaître cet homme. Grâce à des recherches poussées, Alanna Nash a réussi à dénicher des documents inédits le concernant, dont son dossier militaire, des évaluations psychiatriques et le rapport de police original d¹un cas de meurtre non élucidé en Hollande. Ce crime jamais résolu semblerait au coeur même du mystère de Tom Parker. En soupesant soigneusement tout ce matériel, l’auteure répond à la plus grande énigme de l’histoire de l’industrie de la musique.

À la lumière de cette enquête fascinante, il devient évident que toutes les décisions prises et les gestes posés par l’impresario Tom Parker pour diriger la carrière d’Elvis Presley l’ont été en fonction de protéger les secrets de son propre passé. Victime involontaire de Parker, le King paya cher pour permettre au colonel de cacher ses antécédents et pour assouvir son insatiable besoin d’être plus important que son illustre client.

Source: Diane Massicotte, communications

En passant, la joke d’hier…

Il faut comprendre que le gars en a mangé une maudite quand il les a traitées sans le vouloir de baleines.
Il voulait juste être gentil en parlant de leur accent.

Wales = Galloises
Whales = baleines 

J’étais dans un bar l’autre soir et j’ai entendu parler trois femmes corpulentes qui parlaient au bar.

Leur accent semblait être écossais. Je  me suis donc approché et je leur ai demandé : « Allô, êtes-vous trois Écossaises (lassies) d’Écosse?

Une d’elles en furie cria : « C’est galloise (wales), galloise espèce de malade!

Je me suis donc excusé et leur dit : « Je suis vraiment désolé. Êtes-vous trois Galloises d’Écosse? »

C’est la dernière chose dont je me souvienne.

La morale de cette histoire… Je vous la laisse deviner.