Rivière-Ouelle… 14 décembre 1780

Plus que 10 dodos avant la veille de Noël…

Je me demande si je peux réussir à étirer mon histoire de Père Noël de Rivière-Ouelle jusqu’au 24 au soir sans perdre en chemin tous mes lecteurs et toutes mes lectrices.

Continuons notre histoire… en faisant rapidement un petit saut en arrière pour en réchapper quelques-uns.

C’est la goutte qui fait déborder le vase de son chagrin. François pète sa coche et se fout à l’eau… pour rejoindre à la nage la rive aux galets acérés.

Se rappelant les ordres du capitaine de frégate…

guet

- Ne le quittez sous aucun prétexte. C’tu clair!

… ses fidèles compagnons sautent sur l’occasion et le suivent.

Après une petite marche ultra-rapide sur les galets acérés, notre petit groupe d’Allemands dégoulinants rattrapent Frobe, à demi-gelé, et se dirigent encore plus rapidement vers la première maison, celle de Noël-Antoine Lizotte.

Noël-Antoine Lizotte avait  7 ans en 1759, si vous vous rappelez bien, et il tenait mordicus à ce que les gens se souviennent des représailles des Anglais et de la destruction du village de son grand-père Noël.

1759 Je me souviens

Âgé maintenant de  38 ans, Noël-Antoine était le 3e mari de Charlotte Miville Deschênes, une descendante directe de Pierre Miville dit le Suisse. Charlotte était la petite-fille de Jacques Miville Deschênes et de Catherine de Baillon.

Retenez bien ce nom! 

C’est la petite Marie-Louise Lizotte qui faisait la vaisselle qui la première entendit cogner à la porte.

« Père Noël, ça cogne à la porte… »

Noël était un peu dur d’oreille et ses appareils auditifs n’avaient plus de tites batteries. Les temps étaient durs vous vous rappelez…

« Père Noël, ça cogne à la porte! »

Lasse de répéter inlassablement Père Noël, Père Noël, Marie-Louise s’approche de la porte. Elle entend…

Schnell, schnell, on gèle!

Elle ouvre.

Mal lui en prit, car elle frémit d’effroi à la vue des soldats, la « guédille » au nez.

effroi_by_julie_rc

Maman!!!

Même réaction de sa petite soeur, la petite Charlotte Lizotte.

effroi 2

Maman!!!

Décidément nos soldats devaient être pas mal apeurants. Si on avait été à l’Halloween, les petites auraient eu bien moins peur.

Le père Noël accourt, même un peu sourd, de même que toute la maisonnée alarmée.

La mère de Charlotte et de Marie-Louise, une femme de caractère, en avait vu d’autres et décide de prendre le boeuf par les cornes.

Elle comprend vite que ces invités impromptus viennent de déserter la frégate Delight ancrée au large. Elle croit reconnaître sous les glaçons François Frobe qu’elle avait déjà vu compter fleurette à la petite Dépau, la petite potière du village qui s’occupe aussi de la chorale de la paroisse.

chorale noel

Mon beau sapin, roi des forêts
Que j’aime ta verdure
Quand par l’hiver, bois et guérets
Sont dépouillés de leurs attraits
Mon beau sapin, roi des forêts
Tu gardes ta parure

Herein bitte… 

Elle n’a pas à le répéter deux fois. Les soldats entrent et se collent sur le foyer.

Frobe lui raconte son aventure. Il n’avait d’yeux que pour Marie la belle potière du village.

Le roi George III pouvait aller se faire foutre.

413px-George_III_in_Coronation_Robes

Se faire foutre? My God! 

Liebe machen nein bekriegen! dit Frobe.

Chut, chut, y des oreilles chastes et pures ici…. dit Charlotte.

Charlotte mijota alors un plan afin de tirer nos soldats de ce sale pétrin. Il fallait faire vite car l’équipage de la frégate se rendrait vite compte de l’absence des déserteurs.

Fin de l’épisode…

Ouf!  

Bon, j’espère maintenant retrouver dans mes notes quel était ce fameux plan de Charlotte afin de vous revenir la semaine prochaine.

About these ads

8 réflexions sur “Rivière-Ouelle… 14 décembre 1780

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s