La folie porte pas juste à tuer…

Mon père m’avait dit ça…

C’est sans doute pourquoi j’écris tant de folies sur mon blogue, surtout sur l’ancien blogue disparu avec le site Branchez-vous.com. 

823 billets sur mon blogue et 505 sur l’ancien!

Une douce folie, comme mon histoire sur l’invention des Jeux olympiques modernes.

Pas besoin d’être Fred Chéputroqui…

source

pour inventer toutes sortes d’histoires tirées par les cheveux.

Je laisse courir mon imagination… comme en 2008 où j’ai commencé à lâcher mon fou.

Les Belles Histoires : les premiers Jeux olympiques d’été en 1852…

Bon je sais, je voulais prendre des vacances avec mes Belles Histoires, mais à l’occasion des Jeux olympiques de Pékin de 2008 qui s’en viennent à grands pas, je ne pouvais pas vraiment rater de sauter sur l’occasion.

Je pourrais vous parler de la première course de la Formule 1 qui s’est déroulée lors du fameux Grand Prix de Formule 1 en 1852, mais certains sceptiques vont dire que je commence à en mettre pas mal épais. Aussi, depuis le départ de Jacques Villeneuve, bien que je ne sois pas un de ses nombreux fanatiques admirateurs, mon intérêt a passablement diminué. Ce qui m’intéressait surtout de suivre dans le cas de Jacques Villeneuve, c’est d’apprendre les nouvelles raisons de ses insuccès en piste, un peu comme les excuses de certains de mes élèves qui avaient oublié leurs devoirs.

Bon, assez de préambule…

Je commencerai donc la semaine prochaine cette nouvelle chronique comme un funambule sur un fil de fer qui n’a aucune idée pourquoi il se lance dans une telle aventure.

Ce fut le cas pour ma première Belles Histoires d’un petit village au sud des Pays d’en Haut avec celle des touristes japonais qui avaient envahi le cimetière en 1852 et dont le reportage de Maxime Landry dans son hélicoptère LCN fait encore époque.

Méchante prémonition!

Puis, ce fut la première partie de l’incident de 1852 et le Cercle des fermières, sa suite et la fin, mais y a-t-il vraiment une fin dans une histoire…

On a eu aussi l’histoire, en quatre épisodes, des petits poissons des chenaux et du sous-marin Subway, l’invention du baseball, en trois épisodes, la rivalité le Canadien de St-Lin et les Nordiques de Ste-Anne-des-Plaines et la toute dernière, l’invention de la poutine en 1852.

On se voit lundi prochain, la veille de la Fête du Canada.

Sortez vos drapeaux!

Demain, pour la St-Jean-Baptiste, on retourne dans le comté de Missiquoi visiter le musée Missiquoi à Stanbridge East. C’est le moulin que vous voyez sur les panneaux publicitaires de tourisme Cantons-de-l’Est…

La folie porte pas juste à tuer… vous le verrez bientôt dans cette histoire des Jeux olympiques de 1876 à Ste-Anne-des-Plaines.