Au cas août…

Je me méfiais.

Et vous?

Je ne sais pas pourquoi, mais je me méfiais et je suis allé vérifier l’acte de mariage de Louis Huot et Josephte Leclerc dans les registres paroissiaux…

C’est Josephte Auclair!

Noir sur blanc… foi de curé Poirier en plus…

Pour y voir clair dans l’affaire Leclerc, Leclair, Auclair…

On a donc bel et bien la belle Josephte Auclair, fille de Jacques Auclair et Josephte Vermette, même que Jean-Baptiste Allaire est témoin et ami de Louis Huot. Aucun ne sait signer sauf monsieur le curé Poirier.

Pourtant l’énumérateur avait bel et bien écrit Leclaire en 1852.

Suite à toutes mes recherches, j’ai donc averti l’intéressée.

En passant, vous connaissez l’histoire du curé Poirier…

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s