Enfin, je connais l’histoire véritablement véridique de la poutine !

Vraiment trop drôle… le commentaire laissé sur mon blogue hier par Pascale Ouvrard.

Pascale est ma lectrice qui m’avait envoyé ces belles photos de l’Île de Ré, le lieu de mon ancêtre André Pierre Mignier dit La Gâchette…

Pur plaisir égoïste…

Bonjour
Enfin, je connais l’histoire véritablement véridique de la poutine !
Et ça me rappelle que j’en ai une boîte dans mon placard depuis de longs mois, depuis que l’amoureux de ma fille m’en a offert (j’en avais demandé car j’en avais mangé une fois lors de ma visite au Québec). Il avait trouvé cette demande très bizarre de ma part !
Je ne l’ai pas encore utilisé car, si je peux faire des frites très facilement, je ne trouve pas ici de fromage qui fait spouich spouich ! même dans une boutique de produits anglais (car nous avons ici en Limousin de nombreux anglais heureux de trouver des maisons et des terres beaucoup moins chères qu’en Grande-Bretagne, des étangs pour pêcher des carpes, du vin et du foie gras et un peu plus de soleil)

Et sans fromage  » pouitch pouitch », pas de poutine ! je ne peux pas demander de m’en envoyer car le temps passé à traverser l’Atlantique, il devient muet !
Bref, je ne mangerai de la poutine digne de ce nom que lors de mon prochain séjour à Montréal.

Pascale OUVRARD

(Les Belles Histoires de Ste-Anne-des-Plaines L’invention de la poutine)

Spouich spouich ou Pouitch pouitch, là est la question…