Séraphin Bouc fils, fier patriote?

Séraphin Bouc dénoncé par monsieur le curé Poirier serait le fils de Séraphin Bouc.

Séraphin Bouc père est mort en 1837.

Le curé Poirier n’avait donc aucune raison de le dénoncer lors de sa déposition faite le 10 juin 1839 à moins d’être complètement hystérique.

Il aurait plutôt dénoncer Séraphin Bouc fils né vers 1815.

Du moins je pense.

Voici l’image d’une page du recensement de 1842 à Sainte-Anne-des-Plaines.

Nos Patriotes sont bien là!

 

Jean-Baptiste Leblanc est encore un mystère actuellement.

Mais qu’en est-il de Joseph Adam et de sa « méchante » femme?

On voit ça samedi prochain. Eux je les connais.