Une promesse est une promesse

Un vrai politicien!

Méchante promesse d’enterrer les Patriotes et la religion sur mon blogue.

Vous m’avez cru j’espère.

Comme pour la conscription en 1942.

En fait, je n’y suis pour rien. Pas la conscription, mon article…

Plutôt ma prochaine série d’articles.

C’est la faute de Richard qui m’a prêté ce livre samedi lors d’un autre de nos mémorables petits déjeuners de généalogie…

Je suis un vrai politicien! C’est toujours la faute des autres…

Richard n’est pas ce Richard.

Lui, c’est Richard Chabot. Il a écrit ce livre en 1975.

Je ne connaissais pas Richard Chabot, tout comme Benjamin Sabourin dont je voulais vous parler aujourd’hui.

Benjamin Sabourin n’est pas un Patriote, mais Moïse Granger de Sainte-Anne-des-Plaines l’est par contre, tout comme Jean-Baptiste Leblanc, Joseph Adam et une foule d’autres, comme Séraphin Bouc pour ne pas le nommer,  dénoncés par le curé Isidore Poirier dans une déposition faite en 1839.

Intéressant n’est-ce pas! Et c’est dans les Archives nationales du Québec!

Vous comprendrez qu’on ne peut tenir tout ça mort et enterré et que je devrai vous en parler tout de suite afin de ne pas tout vous mêler sur mon blogue.

On reviendra donc seulement la semaine prochaine avec Benjamin Sabourin que je ne connaissais même pas avant dimanche en huit quand je suis allé à Hull pour la fête de la matante à ma femme.

C’est comme si Benjamin n’avait jamais existé.

Pourtant, il a bel et bien existé. Il est responsable de la venue au monde de mon petit-fils. Il est un de ses ancêtres directs et de facto de mon épouse itou.

Benjamin Sabourin fils de? Pas si facile que vous ne le pensez.

On se repogne.


About these ads

5 réflexions sur “Une promesse est une promesse

  1. C’tait pas aujourd’hui qu’on était censé rire?? Je m’attendais à un arbre généalogique des Pierreafeu, ou qque chose du genre… Ça m’apprendra.

    À quand Michel Germain, ex-Collège-Sainte-Croix partie VIII??

    • Je sais que je devais vous faire rire, mais mon blogue est avant tout sérieux.
      En passant es-tu parent avec Jean-Claude Germain…

      http://www.renaud-bray.com/Livres_Produit.aspx?id=1034107&def=Nous+%C3%A9tions+le+Nouveau+monde%2CGERMAIN%2C+JEAN-CLAUDE%2C9782896472031

      J’ai travaillé sur ce livre (index à la fin…)

      Au croisement de l’histoire, de l’humour et de l’esprit, il y a Jean-Claude Germain, l’incontournable et inamovible chroniqueur de la Nouvelle-France. Il était là, dans les coulisses des forts, en marge des champs de bataille, tapi dans l’ombre des ruelles de Montréal et de Québec. Il a tout vu, tout entendu, tout lu, et il nous raconte tout.
      Vingt épisodes, consacrés à autant de personnage ou d’événements marquants, attendent le lecteur en instance de jubilation. Ces portraits, autant ceux des individus que des peuples, sont absolument savoureux, et les mours narrées, tout simplement inénarrables. On y croise Jeanne Mance, Maisonneuve, Frontenac, Madeleine de Verchères, Le Moyne, Montcalm. et plusieurs autres encore; on y rencontre aussi des Amérindiens de tout poil, et même des Américains, dont Benjamin Franklin et le général Washington lui-même.
      Grâce à sa plume espiègle et son immense culture, Jean-Claude Germain nous prouve une fois encore que la petite et la grande histoire sont indissociables.

      • http://www.radio-canada.ca/emissions/samedi_dimanche/2011-2012/chronique.asp?idChronique=93720

        Jean-Claude Germain reprend par écrit ses fameuses chroniques historiques qu’il a données à la radio. Cette fois-ci, il y est allé par thèmes. « Mon argument de base est que, quand on arrive ici, on débarque d’une vieille civilisation et on arrive dans une vieille civilisation. Ce qui fait que le Nouveau Monde, c’est nous. On n’a jamais eu de problème d’identité. Dès la première génération, on est devenus Canadiens. »

        Jean-Claude Germain retrace les origines de l’identité « canayenne »,
        incarnée par des hommes et des femmes qui nous ont transmis « leur
        bien le plus précieux: leur esprit d’indépendance ». Jean-Claude Germain s’inspire des personnages de notre histoire pour raconter comment on est passé de « Français » à « Canayens », puis à Canadiens français, avec ou sans majuscule, avec ou sans trait d’union, puis enfin à Québécois.

        Nous étions le Nouveau Monde: le feuilleton des origines paraît aux Éditions Hurtubise et sort en librairie le 22 octobre.

  2. Les Germain… toutte du ben bon monde.

    Jean-Claude, Georges-Hébert et tutti quanti. Parents? C’est à ‘l’expert’ de me le dire. Pourquoi penses-tu qu’on te paie?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s