Loto-généalogie…

Diane est pas mal chanceuse.

Bon ok, pas autant que la dame de Bromptonville qui a gagné 12 millions avec son fils me direz-vous, mais elle a quand même trouvé un petit cousin descendant direct d’Urbain Tessier et de Marie Archambault pour l’aider.

En effet une de mes arrière-grands-mères est une descendante d’Urbain Tessier. C’est la mère d’Angélina Renaud, la femme d’Édouard Métayer, capitaine de pompier, celui qui est à l’origine de toutes mes recherches généalogiques.

On lui doit beaucoup.

On doit rendre à Édouard ce qui est à Édouard…

Cordélia Monette, belle-mère d’Édouard Métayer

Il y a eu deux Marie Archambault dans la famille de Jacques Archambault et de Françoise Tourault.

Non mais, ils auraient pu se forcer pour trouver un autre prénom non!

En tout cas, Marie 1, si on peut l’appeler comme ça, a marié Urbain Tessier et Marie 2 a marié Gilles Lauzon. Monsieur Labatt indique six enfants avec la petite biographie de Jacques Archambault.

Qui sont-ils?

Marie

Marie

et Laurent…

Je n’ai pas trouvé les autres dans BMS 2000.

J’ai trouvé ce site par contre si ça vous intéresse.

Vous pourriez gagner le gros lot.

Ce que je savais par contre c’est que Laurent Archambault était l’ancêtre direct de ma femme.

Nous avions donc un ancêtre commun autour de la 8e ou 9e génération.

Vous en avez probablement vous aussi si vos ancêtres sont ici depuis les années 1650.

Diane est donc chanceuse, en fait plus que William Archambeault, le mari de Myra.

J’ignore le nom de ses parents et je ne peux donc remonter dans le temps et faire le lien avec son ancêtre Jacques.

Ce que je sais par contre, c’est qu’un des enfants de Myra et de William était sans doute très fier de son ancêtre Jacques Archambault si on en juge par la notice nécrologique que j’ai mise dans cet article sur mon blogue en anglais.

Pour terminer, hier j’ai reçu un message d’une personne sur Ancestry.

Elle me demandait si son Octave Nadeau était le même que mon Octave Nadeau. Elle cherchait son acte de mariage.

Pas de chance…, mais on n’en est pas resté au salut bonjour…

On a trouvé.

Sans acte de mariage en plus.

Tout a été fait par présomption… actes paroissiaux, recensements, oui-dire dans la famille, articles de journaux. Cette personne avait quand même plein de recherches sur son Octave. 

Des fois, trouver une information qu’on cherche à valider depuis longtemps, c’est comme gagner le gros lot.

On se repogne.