André Jolicoeur, patriote

Je n’ai pas trouvé grand’chose sur un patriote du nom de Jolicoeur.

Juste ceci.

Cliquez…

André Jolicoeur était cultivateur à St-Eustache.

Rien d’autre sur Internet et rien dans les banques généalogiques.

On nage en plein mystère. 

De là à parler d’extra-terrestres il n’y a qu’un pas.

Ça me rappelle mon histoire farfelue des Belles Histoires d’un petit village au sud des pays d’en Haut. Cette histoire disparaîtra le 14 décembre ou est-ce le 19? quand la plate-forme de blogue de Branchez-vous.com va disparaître.

Une perte pour l’humanité quoi…

Revevons à notre patriote…

Cet André Jolicoeur n’a probablement aucun lien avec Diane.

Les ancêtres de Diane se retrouvent beaucoup dans le bout de Joliette et de l’Assomption.

Diane y a jadis habité d’ailleurs.

Elle m’a dit qu’elle avait senti comme une attirance pour cet endroit quand elle y demeurait.

Il ignorait pourquoi.

Maintenant elle le sait!

Elle se sent également attirée par Ste-Anne-des-Plaines.

Elle n’est ici que depuis 14 ans, mais elle ne voudrait pas partir d’ici pour tout l’or du monde.

Bon j’exagère un peu là…

Parlant géographie, on retrouve Onésime Jolicoeur, le grand-père de Diane, à Montréal dans le recensement de 1901 et de 1911.

Jolicoeur Onesime M Head M Aug 31 1876 24

Jolicoeur Léda F Wife M May 5 1878 22

Jolicoeur Alice F Daughter S Dec 19 1900  3/12

Il demeure à Montréal avec sa belle Léda (Léda Goulet).

10 ans plus tard… On revoit la petite famille un peu plus nombreuse.

1911

Jolicoeur Onesime M Chef M août 1875 35

Jolicoeur Léda F Epouse M mai 1877 33

Jolicoeur Aurore  F Fille C juin 1902 8

Jolicoeur Henri M Fils C nov. 1904 6

Jolicoeur Réné M Fils C oct. 1907 3

Jolicoeur Willie M Fils C avril 1911 1/12

La petite Alice Jolicoeur n’est plus dans la famille. Elle est fort probablement décédée. Je ne sais pas si Diane serait au courant.

Quant au père de Diane, il n’est pas encore au monde…

Il faudra attendre 1922.

Je le sais en consultant les registres du cimetière Repos St-François-d’Assise.

Ces registres trouvés sur Internet sont une source fort utile surtout quand plusieurs personnes sont enterrés dans le même lot familial.

Cliquez sur l’image pour agrandir.

On retrouve aussi d’autres Jolicoeur dans d’autres lots de ce cimetière.

Aurore, la fille d’Onésime Jolicoeur et de Léda Goulet y est enterrée. Elle est décédée en 1973.

Son frère Henri s’y retrouve également. Il est décédé en 1960, mais on écrit qu’il est né en 1907 et non en 1904. René est aussi enterré tout comme Onésime.

Les registres sont des sources secondaires, mais peuvent contenir des erreurs.

Cliquez sur l’image pour agrandir.

Elles nous permettent par contre d’avancer dans nos recherches, mais il faut se méfier.