La famille Chandonnet

Vraiment désolé pour hier…

Je m’excuse auprès de mes 53 « disciples » pour le paquet de courriels vous avisant que j’avais mis plein de nouveaux articles.

Vous avez dû penser que j’avais perdu la carte.

Vraiment désolé de vous avoir fait peur…

J’étais  en train de remettre mes anciens articles sur WordPress et si vous vous étiez abonné, alors vous avec reçu  un avis de la publication d’un article… pour chaque ancien article.

Wow… j’ai plein de courriels ce matin…

En passant, pas besoin de lire mes anciens articles.

C’est juste que je ne veux pas les perdre…

On sait jamais, ils peuvent servir…

J’ai essayé de voir si je peux empêcher l’envoi effréné de courriels, mais pas de chance.

Je vous conseillerais donc de vous désabonner jusqu’à ce que j’aie mis le reste de mes 505 anciens articles.

Je dois les recopier avant la date fatidique du 19 décembre 2011, mais rien m’oblige à les publier tout de suite.

19 décembre, Joyeux Noël Monsieur Gauthier…
Salut Ti-Cul, on se reverra le 7 janvier 

Revenons aux choses sérieuses…

 Il y a 15 jours, j‘avais promis à Murielle, une de mes élèves, que je regarderais pour trouver ses ancêtres.

Je voulais lui annoncer la bonne nouvelle jeudi soir, mais ma grippe m’a empêché de donner mon cours de généalogie à la Maison Chaumont.

Pas une décision facile à prendre, mais je ne voulais pas contaminer tout le monde avec mon virus de la grippe… surtout que je leur ai déjà donné le virus de la généalogie.

Pas facile aussi que mes recherches, car le patronyme Chandonnet s’est écrit de plusieurs façons à travers les âges.

Chandonnet, Chardonnet, Chadronnet, Chardronnet et Chandonnais… et j’en passe.

Ça m’en prenait plus pour me décourager à fouiller.

En fait, Murielle ne s’appelle pas Chandonnet, mais plutôt Chardronnet. Ou est-ce Chadronnet ou Chadronnet?

En tout cas…, la mémoire me flanche.

L’ancêtre de Murielle serait Gatien Chandonnet. Il serait originaire de… Saint Calais.

La région autour de Saint Calais fait partie du Maine et maintenant du département de la Sarthe. C’est un pays de bois et de bocages assez vallonné. Les villes les plus proches sont Vendôme 30 kilomètres à l’est et Le Mans 45 kilomètres à l’ouest.

Le Pays Calaisien a gardé un caractère rural marqué et est resté relativement enclavé, il est loin des grands axes de communication. Au début des années 1980, le marchand de chaussures de la rue principale vendait des sabots de manière tout à fait ordinaire (et non pour les touristes).

Saint Calais est au bord d’une petite rivière, l’Anille, qui est un affluent de la Braye. C’est le long de cette rivière que se situent les principaux points d’intérêt du pays calaisien: Rahay, Savigny et surtout Bessé.

Cliquez ici pour en apprendre plus sur le pays des ancêtres de Murielle.

Gatien aurait marié Marguerite Legeay ou Legeau.

Un de leurs fils était Charles Chandonnet.

On voit aussi le nom Gatien-Charles Chandonnet dit Léveillé.

En tout cas, c’est ce que je vois dans de nombreuses sources.

Ce Charles Chandonnet a marié  Élisabeth Bourget. On voit aussi Boucher dans des registres, mais je suis certain que c’est Bourget.

Élisabeth ou Isabelle Bourget est la fille de Pierre Bourget dit Lavallée et de Marie Jean.

Le couple se marie en 1712.

De cette union naîtra Étienne Chandonnet qui mariera Geneviève Perreault le 7 mai 1764 en la paroisse St-Pierre-Apôtre, Les Becquets dans le comté de Nicolet.

De cette union naîtra Joseph Chandonnet qui mariera Thérèse Lemay dit Poudrier en le 14 mai 1804 en la paroisse St-Pierre-Apôtre, Les Becquets dans le comté de Nicolet.

De cette union naîtra Moïse Chardonnet qui mariera Josette Huot le 5 mars 1832 en la paroisse St-Antoine, à St-Antoine-de-Tilly.

De cette union naîtra Michel Chandonnet qui mariera Joséphine Chabot le 4 août 1868 en la paroisse St-Romuald à St-Romuald.

De cette union naît Jean Baptiste Chardonnet qui mariera Irène Prudhomme en 1917 en la paroisse St-Henri  à Montréal.

Ce sont les grands-parents de Murielle.

Il reste encore beaucoup de travail à Murielle pour valider mes recherches soit d’aller fouiller dans les registres paroissiaux sur le site des mormons…

Un travail de moine.

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s