Outils utiles pour commencer son arbre généalogique

Jeudi dernier, lors de mon premier cours à la Maison Chaumont, j’avais promis à mes élèves de leur donner des liens vers des sites intéressants en généalogie.

Une promesse est une promesse…

Voici le 4e site qui apparaît quand on tape nos ancêtres dans Google…

Le Centre de généalogie francophone d’Amérique 

C’est un des meilleurs…, mais il n’est pas parfait.

Sur ce site, on retrouve entre autres l’ancêtre de plusieurs familles dont celui de la famille Allard.

J’avais déjà parlé de cet ancêtre dans mes chroniques sur les ancêtres Labatt. 

J’ai une petite Allard comme élève dans la salle à dîner de la Maison Chaumont.

J’en profite donc pour parler de son ancêtre.

À la blague, je lui avait dit jeudi dernier que ça me prenait environ 30 minutes pour trouver les ancêtres de quelqu’un quand j’ai un peu chance.

Ça m’a pris 15 minutes… pour faire le lien entre Louise et son ancêtre François Allard, l’ancêtre des Allard d’Amérique.

François Allard est originaire de Notre-Dame de Blacquerville,  il est le fils de Jacques et de Jacqueline Frérot.  Il arrive au Canada en 1666 avec son frère Julien. (5) François Allard aurait été baptisé vers 1637.

Il épouse le 1er novembre 1671 à Québec Jeanne Anguille ou Languille; fille de Michel et (E)Tiennette Touchereau
(1).  Contrat devant le notaire Becquet le 18 octobre 1671 (3).

De cette union est née huit enfants (1) :
1. André; baptisé le 12 septembre 1672 et inhumé le 6 décembre 1735
2. Jean-François; baptisé le 1er août 1674 et inhumé le 6 décembre 1735
3. Jean; baptisé le 22 février 1676 et inhumé le 23 décembre 1748
4. Marie; baptisé le 11 janvier 1678 et inhumé le 9 octobre 1684
5. Georges; baptisé le 10 février 1680 et inhumé le 14 septembre 1755
6. Marie-Renée; baptisé le 18 mai 1683 et inhumé le 9 octobre 1684
7. Anne; baptisé vers 1685 et inhumé le 2 décembre 1758
8. Thomas; baptisé le 19 mars 1687 et inhumé le 28 décembre 1742

François Allard fut inhumé le 25 octobre 1726 à Charlesbourg.  Quant à son épouse, elle fut inhumée bien avant lui, soit le 12 mars 1711 à Charlesbourg.

Au recensement de 1681 on le retrouve installé à Bourg Royal et on y lit comme suit :

François Allard            44 ans

Jeanne Languille           34 ans

André                            9 ans

Jean                             7 ans

Jean-Baptiste               6 ans

François                       3 ans

2 bêtes à cornes

13 arpents en valeur

«Le nom Allard est d’origine germanique.  Le nom Allard, Athal-Hard, s’interprête comme Noble et Aguerri et, par déduction : noble   guerrier.» (4)

_____________________________________

(1) Tanguay, Vol. 1, page 3

(2) Tanguay, Vol. 2, page 17

(3) Mémoires SGCF, Anais Allard-Rousseau, Vol. 25, N°1, Janvier-Février-Mars   1974, p. 39

(4) idem, page 38

(5) idem, page 40

Source: Le Centre de généalogie francophone d’Amérique

C’est le petit André Allard, 9 ans en 1681, qui est son ancêtre!

On trouve de tout sur ce site…, mais comme tout site de généalogie, il contient son lot d’erreurs.

Je dirai ça à mes élèves jeudi soir prochain.

Demain, d’autres outils utiles…

Les recensements!

Les recensements, c’est son talon d’Achille vous savez…