Pour tout savoir sur les événements menant à la mort du petit Jean-Baptiste Marineau

Cliquez ici.

En fait, on ne sait pas grand chose de l’incident proprement dit.

Et c’est là le problème.

Qui croire et quoi croire. Par contre, Jean-Baptiste Marineau a bel et bien existé. Dans quelles circonstances fut-il blessé par balles? L’histoire ne le dit pas.

Je vous ai fait ressortir quatre listes de gens qui furent des acteurs, de près ou de loin, dans la révolte des Patriotes à St-Eustache. Elle jette un éclairage sur la famille Marineau, Marineau-Hostain ou dans notre cas précis de la famille Asselin, car Alexandre Asselin était bel et bien Honoré Marineau, 20 ans, boulanger à St-Eustache.

Voici l’introduction de l’article d’André Giroux…

LES PATRIOTES DE SAINT-EUSTACHE

ANDRÉ GIROUX

L’historiographie sur les événements de 1837 dans la seigneurie de la Rivière-du-Chêne a d’abord cherché à minimiser le nombre et l’importance des Patriotes de la paroisse de Saint-Eustache. Amorcée en premier lieu par le curé Jacques Paquin, qui espérait ainsi obtenir une indemnité des autorités gouvernementales pour la reconstruction de l’église et des autres édifices religieux, cette tendance s’est généralement propagée jusque dans les années 1950. Ægidius Fauteux, l’équipe du Boréal-Express et les recherches de l’abbé Clément Laurin ont alors apporté un jugement plus nuancé et plus exact sur cette période troublée de l’histoire régionale.

Cet article a pour but de faire ressortir les actions posées par les Patriotes de la paroisse de Saint-Eustache à travers les événements antérieurs au 14 décembre 1837 et au moment de la bataille. De plus, il est temps de faire sortir de l’ombre plusieurs dizaines de Patriotes de chez nous qui n’ont jamais été mentionnés.

En appendice, on pourra retrouver quatre listes de Patriotes eustachois: d’abord ceux qui ont été identifiés morts au combat et dans les jours suivants, ensuite ceux qui ont été emprisonnés à Montréal, une troisième liste où apparaissent, souvent pour la première fois, les Patriotes mentionnés dans les dépositions assermentées et les examens volontaires faits en prison et dans diverses autres sources, puis enfin une dernière liste de gens de Saint-Eustache (non mentionnés dans les listes précédentes) que le curé Paquin décrit, dans une source inédite, comme s’étant compromis au mouvement patriote.

Dans la plupart de ces listes apparaissent l’âge, la date et le lieu de naissance du patriote quand il a été possible de les retrouver. De plus, nous ajoutons son occupation, lorsque mentionnée, et la localisation la plus précise de sa résidence. À ces listes de Patriotes, il faudrait ajouter leurs épouses et les membres de leur famille immédiate qui ont eu à en subir aussi les malheureuses conséquences.

JEAN-BAPTISTE MARINEAU EST LE FRÈRE D’ALEXANDRE ASSELIN…

AUGUSTIN MARINEAU EST L’ONCLE D’ALEXANDRE ASSELIN…


LOUIS MARINEAU EST L’ONCLE D’ALEXANDRE ASSELIN…

MARTIN MARINEAU EST L’ONCLE D’ALEXANDRE ASSELIN…

Monsieur Giroux écrivait ceci à la fin de son introduction…

À ces listes de Patriotes, il faudrait ajouter leurs épouses et les membres de leur famille immédiate qui ont eu à en subir aussi les malheureuses conséquences…

Je termine ce dossier en vous présentant une preuve irréfutable de ce que j’avance. C’est l’image de l’acte de mariage d’un fils d’Alexandre Marineau 1852.

Samuel Asselin Mérineau (sic) fils d’Alexandre Asselin Mérineau (sic) et de feue Tharsile David…

Comme ce n’est jamais fini quand on commence une recherche en généalogie…

J’ai de plus trouvé que Tharsile David est liée à moi.

Elle est la 2e cousine de Marcelline David, la femme de Pierre Lagacé, le frère de mon arrière-arrière-grand-père Stanislas Lagacé né en 1816 et mort à 84 ans le 26 mars 1900 à Bristol au Connecticut.

Pour un petit gars de Montréal qui ne savait rien de ses ancêtres en 2007, on peut dire qu’il a fait bien du chemin avant de se rendre faire un petit nowehere à St-Eustache en juin 2011.

En passant auriez-vous des ancêtres qui furent mêlés à la révolte des Patriotes à St-Eustache en 1837?


NOTE DU BLOGUEUR…

ÇA C’EST L’ARTICLE QUI ÉTAIT DÉJÀ PRÊT AVANT QUE JE TROUVE CECI…

PARCE QU’UNE LECTRICE M’AVAIT ENVOYÉ CECI…

ALEXANDRE MERINEAU (MARINEAU) APPRENTI-FERBLANTIER EST DANS LE RECENSEMENT DE 1852, MAIS IL N’EST PAS AVEC SES PARENTS…

HONORÉ ET ALEXANDRE SONT DEUX FRÈRES, HONORÉ EST NÉ EN 1832 ET ALEXANDRE EST NÉ EN 1833.


ILS ÉTAIENT TOUS LES DEUX LES FRÈRES DU PETIT JEAN-BAPTISTE NÉ EN 1830… ET MORT EN 1838.



Là j’aurais eu l’air fou pas à peu près…