La famille Joly

Ne désespérez pas…

On arrivera bientôt à Mascouche…

Promis. Cette idée de passer par le rang Sainte-Claire itou..

Tout comme la lecture de mon blogue en généalogie, il ne faut jamais désespérer. Les choses arrivent quand on s’y attend le moins…

Il ne faut pas non plus penser qu’on détient la vérité quand on parle de ses ancêtres ou de ceux des autres.

On fonctionne souvent par présomption comme dans le cas de la famille Seppey, cette famille d’origine suisse qui avait émigré à Sainte-Anne-des-Plaines à la fin des années 1870.

Cette famille avait piqué ma curiosité quand j’avais fouillé dans le recensement canadien de 1881 à Sainte-Anne-des-Plaines.

Des Suisses à Sainte-Anne-des-Plaines !

Des vrais, pas des petits suisses…

ou bien des grands…

Défense de se rouler de rire…

Comme je suis curieux comme un petit suisse, j’ai creusé, creusé et creusé…

Au mois d’août 2008, j’avais inventé à partir de cette famille une histoire complètement farfelue sur les Jeux olympiques de 1876 à Sainte-Anne-des-Plaines.


C’est comme ça qu’une descendante de cette famille suisse m’a retrouvé sur mon ancien blogue et a eu la piqûre pour la généalogie.

Cette semaine, en faisant mon grand ménage du printemps, j’ai retrouvé une photo de l’institutrice de la vieille vieille école de rang : Cordélia ou Cordélie Simard.

J’avais la photo dans mes dossiers.

Voyez-vous, depuis 2008, je reçois beaucoup de courriels de personnes qui m’envoient des informations et, quelquefois, des photos de leurs ancêtres.

J’avais reçu le 4 février 2009 beaucoup de photos de la famille Simard de Sainte-Anne-des-Plaines dont celle-ci…


Une autre histoire qui commence…?

Je n’avais pas cliqué.

Je ne me doutais pas à l’époque que la dame sur la photo était fort probablement Cordélia Simard, l’institutrice des petites Seppey dans le rang Sainte-Claire.

On retrouve dans le recensement canadien de 1881 une Cordélia Simard dans le rang Sainte-Claire, voisine de la famille Seppey.

La Cordélia Simard sur la photo se mariera le 21 juin 1881. Si c’est bien elle dont il est question, elle a dû démissionner de son poste, car on ne permettait pas à une instructrice d’enseigner une fois mariée.

On aurait probablement la même personne.


Pour valider tout ça, je devrais trouver si cette Cordélia a été enseignante, et on fermerait définitivement le dossier.

Pour en revenir au début de mon article, comme je vous le disais…

Tout comme la lecture de mon blogue en généalogie, il ne faut jamais désespérer. Les choses arrivent quand on s’y attend le moins…

Demain, dimanche de Pâques, on arrive à Mascouche, sur mon blogue du moins.

Sans m’en douter, sur mon chemin de Damas, j’allais à la rencontre d’un de mes nombreux 8e cousins…

On ne s’y attendait pas du tout quand nous sommes arrivés à la vieille forge.

André Lauzon et Réjean Renaud

Pour terminer, je suis allé voir monsieur Bernard Groulx vendredi après-midi.

Je lui avais promis.

Une promesse est une promesse. Vous ne connaissez.

J’ai bien fait. Il m’a dit où que la vieille vieille école de rang avait été déménagée à La Plaine.

Elle existe toujours. Écoutez en cliquant sur l’image.


la vieille vieille école de rang

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s