Tout à fait savoureux…

Pascale Ouvrard m’a encore écrit un beau commentaire… tout autant savoureux qu’instructif.

Je lui demandais le sens de l’expression être rasoir après qu’elle avait utilisé dans ce commentaire samedi matin.

Voici son commentaire…

Bonjour,

Et bravo pour cet article « pas rasoir » du tout.

Je n’y connais rien en baseball, mais ce gars là [Yogi Berra] tenait des propos pertinents ! Je ne m’en doutais pas, pourtant il existe un club à Limoges: les Sparks, c’est mon mari qui vient de me dire ça, mais ils agissent en toute discrétion…

Pour ce qui concerne la descendance d’André, c’est bien ce qu’il me semblait, ce sont surtout ses filles qui ont prospéré. Où sont les RAPIN de nos jours?

Le PRDH a fait une erreur en ce qui concerne la paroisse de naissance d’André, il est né à Saint-Paul-en-Pareds et non à Saint-Paul-Mont-Penit, où on n’a jamais vu un seul RAPIN; les 2 communes sont distantes d’environ 60 km.

A bientôt
Pascale OUVRARD

Et vlan dans le baba pour le PRDH…!

Voici l’autre commentaire…

Bonsoir


Définition du dictionnaire  Larousse:

être rasoir: qui fatigue ou ennuie par ses propos interminables. ( Expression familière)

Donc ne pas être rasoir, c’est le contraire, et c’était aussi en rapport avec le chirurgien-barbier.

On le dit souvent ici, mais vous, vous dites « c’est tannant » je crois, ou je me trompe?

Je connais un petit peu votre pays, car je ne vous ai pas encore tout dit: ma fille est actuellement à Montréal où elle est est inscrite à l’UdM, elle habite avec son « chum », un  LAVIGNE, qui ne connaissait pas vraiment ses ancêtres et c’est donc moi, depuis la France, qui me suis plongée dans Geneanet pour lui apprendre 2 ou 3 choses indispensables sur ses pépés et mémés.

Moi qui pensais que tous les Québécois connaissaient sur le bout des doigts toute leur généalogie ! On a des idées toutes faites quelquefois ! Bref il descend (entre autres) des RIVARD-LAVIGNE, des Normands de l’ancienne région du Perche et je lui ai même photographié une maison qui aurait appartenue à son ancêtre.

J’aurais bien de quoi jacasser encore plus longtemps, mais je ne veux pas être rasoir !

A une autre fois, si vous le voulez bien.

Pascale OUVRARD
de Limoges, où il fait 29 ° depuis 3 jours (envieux ?)

P.S. pas de problème pour publier mes propos

Et vlan dans le baba pour les connaissances en histoire au Québec…!

Quant à être envieux de la belle température en France… ?

Pas du tout.

Ce n’est guère mon genre.

Ici à Sainte-Anne-des-Plaines, tout comme à St-Ici, on s’est réjouit d’un beau petit 16 ° C durant le week-end.

Les gens pouvaient finalement enlever leur Tempo et sortir leur moto…

Sauf qu’ici, au Québec, en avril…

On ne se découvre pas encore d’un fil et avril est un mois pluvieux.

En terminant, je ne veux pas être rasoir, mais cliquez ici

Je ne sais pas si cette personne est parent avec Pascale.

On a fait un documentaire sur lui.

Cliquez sur l’image.

Pierre Ouvrard, artisan relieur

About these ads

Une réflexion sur “Tout à fait savoureux…

  1. bonjour
    A son mariage, André RAPIN est dit originaire de Saint Paul, Evêché de Luçon, Poitou. Il est bien concevable qu’on puisse confondre les deux Saint-Paul de l’évêché.
    Même si tous les Québecois ne connaissent pas toute leur généalogie, vous êtes quand même majoritairement bien plus au point que nous en France. Ici, quand on interroge les gens , la plupart ne savent même pas le nom de tous leurs arrières-grands-parents.
    Merci pour ce Pierre OUVRARD. Je ne sais pas du tout s’il est parent avec mon mari. A ma connaissance il n’y a qu’un OUVRARD-LAPERRIERE qui a émigré au 17ème, il était originaire des Deux-Sèvres, ancienne province du Poitou et je ne sais pas s’il a une descendance à son nom, de nos jours.
    Je vous envoie un autre OUVRARD, prénommé Gaston, il était chanteur comique, originaire, lui, des environs de Bordeaux. Sa chanson la plus connue était « je n’suis pas bien portant »
    Là on l’entend en 1934:

    et là, en plus, on le voit dans les années 1960 aux côtés de Claude François:

    Un vieux médecin, que je voyais pour la première fois, m’avait finement demandé si j’étais aussi malade que ce Gaston OUVRARD…
    A bientôt
    Pascale OUVRARD
    PS: Euh, c’est quoi un tempo ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s