Mais où sont donc les mariés diantre…?

La vraie question devrait plutôt être…

Est-ce que cette photo a été prise à l’occasion des noces de Bernadette Levasseur et de Joseph Phaneuf le 14 avril 1909 ?

Bonne question.

Maman… Il fait froid.

Quels sont les indices ?

Je ne penserais pas qu’on soit en avril…surtout avec l’expression En avril ne te découvre pas d’un fil.

À voir les enfants habillés comme ça, je dirais qu’on serait plus en été.

Mais passons, je peux me tromper sur toute la ligne côté température comme Météomédia.

Une chose est claire…

On a bel et bien Jean-Marie Hogue au centre et sa deuxième femme Hermine Léveillé.


Yvette Hogue est sur les genoux de sa mère. Corinne Hogue, 9 ans, est près d’elle.

Quant à la famille Brière, l’affaire est classée depuis hier, du moins j’espère.

Reste maintenant les nouveaux mariés. Je n’en vois pas d’autres que ce couple.

- Bernadette ma tendre moitié… Crois-tu que notre amour sera éternel ?

- J’aimerais mieux attendre avant de consommer quoi que ce soit…

Joseph Phaneuf, si c’est lui, est pas mal sérieux. On lui donne 28 ans à son mariage. Bernadette en aurait 20. À moins que ce ne soit pas une photo de mariage, et là j’en perdrais mon latin.

- Tu vois, il présume encore…

- Diantre Bernadette, mon amour pour toi me consume…

- On se calme mon « peut-être pas » mon mari…

En tout cas, ça c’est Arthur Hogue, le fils de Jean-Marie. Sûr et certain. Sérieux comme un pape.

Arthur Hogue 1879

Et je gagerais que cette femme est sa femme avec la petite Geneviève Hogue. Elle porterait le prénom d’Ellen.

Ce serait long à vous expliquer pourquoi j’arrive à cette hypothèse.

Ellen Gately ou Ellen Elizabeth Doucette

Il resterait encore bien des gens à identifier, mais je me dis que la quête a assez duré.

Toute belle histoire a une fin…

À moins bien sûr qu’on écrive encore sur mon Facebook.

M’enfin, il le fait exprès…!

Pas du tout.

Si je faisais exprès, j’écrirais seulement les lundis comme je vous l’avais déjà promis au mois de mai dernier si je me souviens bien.

Voici la photo que je ne devrais pas mettre…

- Ida, as-tu avancé l’heure en fin de semaine…?

- Oui Joseph, j’ai lu le blogue Nos ancêtres dimanche matin.

- Papa… Le monsieur a-t-il la permission de mettre ça sur le Web ?

- Non mon petit Napoléon, le monsieur va l’enlever demain.

Je vous l’avais dit que vous auriez toute une surprise.

Papa… Tapa encore la perm…

Je mettrai cet article sur la glace demain.

Promis.

Comparez les gens en attendant…


Le café va être doublement bon ce matin…

On connaît maintenant l’identité des enfants de la photo de Marlborough, Massachusetts.

Demain, mais où sont donc les mariés diantre…?

Je croyais que j’avais finalement la réponse à l’énigme

Et dire que toute cette histoire a commencé la semaine dernière par un petit message sur…

Facebook !

I saw in a blog a post about Bernadette Phaneuf. That would be my great grandmother’s sister (Ida Levasseur Briere) from Bristol CT. She lived with my great grandparents for a while until she was married. Do you have any information that would help me with my family tree?

Crois-tu Joseph que notre amour sera éternel ?

Eh bien non…!

Cet amour ne fut pas éternel.

L’homme sur cette photo n’est pas le marié dans toute cette histoire de la fameuse photo de la collection de Cécile mise sur Internet sur la version anglaise de mon blogue le 29 octobre 2009.

Cliquez ici pour aller sur l’article…



Je m’en doutais… J’aurais dû gager un p’tit 2 $…
Mon père est toujours trop vite sur la gâchette.

Une lectrice assidue de mon blogue, celle qui m’avait encouragé à continuer d’écrire ce  blogue parce que ça accompagnait bien son café matinal, m’a envoyé une autre photo de la famille Brière qui fout en l’air toutes mes hypothèses sur l’identité des jeunes mariés.

Et moi qui avait déjà écrit quatre super beaux articles sur la famille Brière et la ressemblance frappante entre Joseph Brière et Joseph Phaneuf.

Ça m’apprendra à présumer la prochaine fois.

J’aimerais bien vous montrer cette photo, mais elle n’appartient pas à ma lectrice. Elle l’a trouvée sur un site d’Ancestry lors de ses fouilles généalogiques.

C’est dommage.

J’ai donc un méchant problème sur la conscience.

Mettre ou ne pas mettre, là est la question Papa…

Devrait-on mettre la photo de la famille de Joseph Brière et d’Ida Levasseur prise vers 1909 sans la permission de la personne qui l’a mise sur son site d’Ancestry?

Je vais tout tenter pour obtenir l’autorisation.

Donc, on devra attendre avant de répondre aux questions que me posait Yvon.

Salut Pierre,

Bernadette Levasseur adoptée par M. Jean-Marie Hogue, est-ce une présomption ou une affirmation?

Y aurait-il eu démembrement de cette famille et où les autres enfants…? auraient-ils trouvé refuge?

Merci

M’enfin mon père, tu le fais exprès quoi…!


Remettons les pendules à l’heure…

On change d’heure en fin de semaine.

C’est ma conjointe qui me l’a appris cette semaine.

On change l’heure mon chéri…

Il faut dire que je perds un peu la notion du temps avec tous mes voyages dans le temps de nos ancêtres.

Ne vous en faites pas…

On se parlera d’autre chose que de changements d’heure ce matin.

Ma conjointe comprend ma passion pour la généalogie et l’écriture, même si ça fait déborder un peu à l’occasion le bord du vase de sa compréhension.

Parlant donc de changement d’heure.

J’ai pris ça sur Internet, mais je me méfierais si j’étais vous…

Depuis mars 2007, les règles régissant le changement d’heure en Amérique du nord ont changées. En effet, les changements d’heure ont lieu:
* Deuxième Dimanche du mois de Mars
* Premier Dimanche du mois de Novembre

Donc c’est dire qu’en 2009, nous allons changer l’heure:
- le 8 mars 2009
- le 1ier novembre 2009

En 2010, les changements d’heure auront lieu:
- le 14 mars 2010
- le 7 novembre 2010

En 2011, les changements d’heure auront lieu dans la nuit du samedi au dimanche du:
- le 13 mars 2011
- le 6 novembre 2011

Attention tous les pays n’effectuent pas leur changement d’heure en même temps.

On recule ou on avance l’heure…?

On ne le dit pas !

Je l’ai demandé à mon fils qui m’a regardé avec un air un peu inquiet.

On l’avance…

Remettons donc en même temps les pendules à l’heure sur mon blogue…

Yvon Lauzon m’a posé des questions mercredi matin en tombant par hasard sur mon article…

Salut Pierre,

Bernadette Levasseur adoptée par M. Jean-Marie Hogue, est-ce une présomption ou une affirmation?

Y aurait-il eu démembrement de cette famille et où les autres enfants…? auraient-ils trouvé refuge?

Merci

Voyez-vous, quand on commence à faire de la généalogie, on ne peut s’arrêter de chercher et se poser plein de questions.

C’est  comme Michel Lauzon (aucun lien de parenté rapproché avec Yvon sauf pour l’ancêtre commun Gilles Lauzon, chaudronnier) qui cherche désespérement l’acte de mariage d’Edwidge Neveu et de Zéphyr ou Zéphirin Morel.

C’est comme la quête du Saint Graal.

- Et puis l’acte de mariage…? On l’a trouvé ?

- Pas encore Sir, mais ne perdez pas espoir.

- En passant, on avance ou on recule…?


Ça ne finit jamais.

 

On se penchera donc demain sur la question ou plutôt sur les questions d’Yvon.

Je dois vous mettre en garde que vous allez avoir toute une surprise dans les prochains jours.

La généalogie, j’espère que ce n’est pas génétique…

Rosario Lauzon 1918-2011

Une lectrice m’a envoyé quelques informations sur monsieur Lauzon.

Il allait prendre son café tous les matins chez Monsieur Burger et y lisait son journal. Au centre Cardinal, il jouait au shuffleboard. Le plus spécial c’est le temps consacré avec les handicapés. Il a aussi été comme servant de messe aux funérailles.

Ma lectrice m’a aussi envoyé ceci…


Ça se passait en 1987.

Je n’ai jamais rencontré monsieur Lauzon personnellement.

Son décès me touche beaucoup, car il aurait pu être évité.

1908?

Trouvez-vous qu’on ne se méfie pas trop par les temps qui courent…

Surtout de ce qui se passe dans notre cour.

 

Parlez-en à ceux qui se réveillent un beau matin avec un puits d’exploration de gaz de schiste en arrière de leur cour.

Je sens qu’il y a beaucoup de méfiance depuis un certain temps au Québec et ailleurs dans le monde… et pas juste une odeur suspecte de gaz…

Quand j’entends dire qu’on a seulement 31 puits d’exploration ici et qu’en Pennsylvanie ils en ont des milliers, moi, ça ne me rassure pas et je me méfie.

Assez parlé politique et gardons notre calme comme le ministre.

 

On se calme les petits amis…

 

Heureusement qu’on n’a pas de gaz de schiste ici à Sainte-Anne-des-Plaines, du moins j’espère pas dans ma cour, mais je garde l’oeil ouvert et les narines aussi.

J’ai un bon nez. Je tiens ça de mas mère.

Tout ce petit préambule pour parler de cette photo prise aux États-Unis au tournant du XXe siècle.

Je me méfie maintenant quand je vois quelque chose écrite sur une photo… à moins de l’avoir écrit moi-même.


1908 ?

Quelqu’un avait écrit 1908 au stylo bleu sur la photo que j’ai mise lundi sur mon blogue si je me souviens bien.

Je me disais qu’on n’avait sûrement pas écrit sur une photo au stylo bleu en 1908.

Je me méfiais donc un peu de la date sur la photo que j’ai retouchée…


 

Maintenant, j’ai appris à me méfier quand je fais de la généalogie.

La méfiance, c’est plutôt mon talon d’Achille depuis 2007.

Moi c’est Achille Talon, ne pas confondre…

 

Je n’ai pas su me méfier quand j’ai commencé à faire de la généalogie.

En fait, ça date depuis bien plus longtemps que 2007 que je ne me méfie pas.

Voyez-vous, je ne vois jamais les mauvaises intentions cachées derrière les intentions des gens.

Bon passons…, car ça risquerait d’être fort long.

 

J’espère juste que vous ne pensez pas que je parle de vous parce que quand on commence à se méfier, ça ne finit plus et on ne fait plus confiance à personne.

 

Tout cet autre petit préambule pour parler de ceci…

Je trouvais que le Joseph Brière dans la photo datée de 1908 ressemblait un peu beaucoup au Joseph Phaneuf dans la photo de Marlborough.

Je me suis alors méfié.

Aurait-on la même personne, car là j’en perdrai vraiment mon latin?

- Tu avoueras Joseph que la ressemblance est frappante…

- Tout à fait Joseph…

Même nous autres aussi on se méfierait…

 

Demain je vous présente la petite famille de Joseph Brière et d’Ida Levasseur.

Je ne devrais pas me méfier, car ma nouvelle correspondante en connaît beaucoup plus que moi sur ses ancêtres Brière.

Ce qui serait bien normal…

Du moins je pense.

Qu’en pensez-vous?

Quant à Ida Levasseur, elle est encore enceinte sur la photo.

Une belle petite fille naîtra en 1908, Emma Brière. On la retrouve dans le recensement de 1910 avec ses frères Joseph et Napoléon et ses soeurs Minnie et Rosalie que l’on voit sur cette photo.

1910

Je me demande si Ida Levasseur sait qu’elle porte un autre enfant.


On n’arrête pas la famille…

En passant, comment se passe votre cure de désintox?

Moi ça va super bien, surtout que je me suis trouvé une autre passion.