Mais où sont donc les mariés diantre…?

La vraie question devrait plutôt être…

Est-ce que cette photo a été prise à l’occasion des noces de Bernadette Levasseur et de Joseph Phaneuf le 14 avril 1909 ?

Bonne question.

Maman… Il fait froid.

Quels sont les indices ?

Je ne penserais pas qu’on soit en avril…surtout avec l’expression En avril ne te découvre pas d’un fil.

À voir les enfants habillés comme ça, je dirais qu’on serait plus en été.

Mais passons, je peux me tromper sur toute la ligne côté température comme Météomédia.

Une chose est claire…

On a bel et bien Jean-Marie Hogue au centre et sa deuxième femme Hermine Léveillé.


Yvette Hogue est sur les genoux de sa mère. Corinne Hogue, 9 ans, est près d’elle.

Quant à la famille Brière, l’affaire est classée depuis hier, du moins j’espère.

Reste maintenant les nouveaux mariés. Je n’en vois pas d’autres que ce couple.

- Bernadette ma tendre moitié… Crois-tu que notre amour sera éternel ?

- J’aimerais mieux attendre avant de consommer quoi que ce soit…

Joseph Phaneuf, si c’est lui, est pas mal sérieux. On lui donne 28 ans à son mariage. Bernadette en aurait 20. À moins que ce ne soit pas une photo de mariage, et là j’en perdrais mon latin.

- Tu vois, il présume encore…

- Diantre Bernadette, mon amour pour toi me consume…

- On se calme mon « peut-être pas » mon mari…

En tout cas, ça c’est Arthur Hogue, le fils de Jean-Marie. Sûr et certain. Sérieux comme un pape.

Arthur Hogue 1879

Et je gagerais que cette femme est sa femme avec la petite Geneviève Hogue. Elle porterait le prénom d’Ellen.

Ce serait long à vous expliquer pourquoi j’arrive à cette hypothèse.

Ellen Gately ou Ellen Elizabeth Doucette

Il resterait encore bien des gens à identifier, mais je me dis que la quête a assez duré.

Toute belle histoire a une fin…

À moins bien sûr qu’on écrive encore sur mon Facebook.