Ton blogue, c’est comme une drogue

Cette phrase ne vient pas de moi, mais de Cécile.

Cécile m’avait dit ça en juin 2008 lors la fête de la retraite d’une de nos collègues enseignantes.

C’était la première parole qu’elle m’avait dite en me voyant.

Ton blogue, c’est comme une drogue

Elle m’avait dit qu’elle lisait mon blogue depuis le début.

En juin 2009, je ne rappelle plus trop pourquoi, je retrouve Cécile sur mon chemin de Damas dans le bas du Trait-Carré.

Elle avait une centaine de photos de ses ancêtres Hogue et des ancêtres Guénette de son mari. Elle voulait me les montrer.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


J’ai offert à Cécile de tout numériser, tout comme Yvon du haut du Trait-Carré l’avaient fait pour ses ancêtres Coursol et Lauzon.


Il n’y a pas juste le blogue qui peut être une drogue, mais la numérisation de photos d’ancêtres.

Cette photo que possédait Cécile a fait le tour du monde sur Internet…

famille de Jean-Marie Hogue vers 1910

Et elle continue de faire jaser.

Tout comme celle-ci d’ailleurs quand je suis allé rencontrer des résidents de la Résidence des Moissons à Sainte-Anne-des-Plaines hier après-midi.

bi de grange vers 1947


Attendez que je vous raconte…

J’avais apporté un agrandissement de la photo du bi de grange. Les trois résidents autour de la table étaient unanimes à la question que je leur posais.

Comme une des résidentes de la résidence habitait sur cette ferme, Marie-Paule Léveillé est allée la chercher.

Madame Chartrand avait finalement la réponse à la question que je me pose depuis que j’ai parlé de cette photo sur mon blogue…

Cliquez ici pour lire cet article avant de continuer, sinon vous allez manquer le punch de la fin.

Que buvaient les gens ?

Les gens buvaient…

Revenez demain.

Vous saurez en même temps si mon blogue est une drogue.

Je me demande si Cécile lit mon blogue encore tous les jours.

Ce serait dommage, car je vais reparler demain de la photo qui fait tant jaser aux États-Unis présentement…


About these ads

7 réflexions sur “Ton blogue, c’est comme une drogue

  1. La fille d’Albert Chartrand et d’Alexandrine Latour mariés le 29 juillet 1908 à Sainte-Anne-des-Plaines.

    C’est l’épouse de feu Laurent Guénette.

  2. Bonjour Pierre,

    Pour répondre à ta question, oui je te lis toujours et ton blogue est toujours une drogue pour moi.

    Tu ne pouvais rencontrer mieux que tante Clarisse qui habitait cette ferme..à l’époque.

    Au plaisir, Cécile G.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s