L’ancêtre Bud Light de la semaine: les ancêtres d’Olivier Quesnel?

Coup de théâtre!

Et pas à peu près.

Tout fier, j’avais écrit ceci le mois dernier…

Louis Du Quesnel était chevalier du roi François Ier vers 1488. Ça commence bien n’est-ce pas…?
On connaît son épouse. Elle s’appelait Françoise Leboeuf.

Louis et Françoise eurent au moins un enfant… Jean De Quesnel. Jean était seigneur de la seigneurie Du Fresne. On ne connaît pas son épouse. Jean eut au moins un fils Pierre-Nicolas, seigneur, chevalier et capitaine de cavalerie. Son fils Georges a eu un fils Pierre qui a marié Marie Poulard vers 1650 à St-Malo.

Leur fils Olivier, né en 1651, arrive au Canada vers 1674. Il était parti de St-Malo pour s’établir à Montréal. Il était armurier, puis négociant de fourrures.  Il se marie le 14 janvier 1680. Il signe son contrat de mariage devant le notaire Maugue. Le mariage est célébré le lendemain le 15 janvier 1680 en l’église Notre-Dame en présence des principaux notables de la ville. Olivier décède en 1719 et est inhumé à Lachine le 15 mai 1719.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là…
Sauf qu’il est toujours temps de vous arrêter…

J’aurais dû suivre mon conseil…

Olivier Quesnel est bien le fils de Pierre Quesnel et de Marie Poulard, mais ce Pierre Quesnel ne serait pas le fils de Georges de Quesnel qui faisait partie de la noblesse française…

Georges de Quesnel n’a eu aucune descendance…!, mais je connais maintenant ses ancêtres et sa femme.

Cliquez ici…

En voici la preuve…

Cliquez sur l’image pour agrandir

Georges de Quesnel a marié une veuve, Charlotte de Malvoue, et on dit que Georges n’a eu aucune descendance.

Heureusement que je n’avais pas commencé à me péter les bretelles avec mes nobles ancêtres nobles… et me promener à cheval sur le boulevard Sainte-Anne en regardant le petit peuple de haut…

cascadeur professionnel, ne pas imiter…

J’avais pris l’information dans un extrait recopié par une Américaine du livre de monsieur Albert Quesnel qui avait supposément établi un lien ancestral entre Olivier Quesnel et Georges de Quesnel.

Cette information est reprise un peu partout sur Internet et se retrouve dans plein d’arbres généalogiques des descendants d’Olivier Quesnel.



Et je suis tombé dans le panneau…!


Donc oubliez les Vikings…, Rollon et François Ier…

Ils ont existé, mais ils ne sont pas reliés à mes ancêtres.

Mais, mais… moi j’étais fier de mon nouveau descendant…

Ce qui prouve qu’on n’est jamais tout à fait certain de nos origines, et que plus on cherche, plus on découvre qu’on est loin d’être infaillible…

C’est comme mon père qui a toujours cru que son père était un ancien prêtre, qu’il était un bâtard et que sa mère n’était pas sa vraie mère.

Ça a marqué toute sa triste vie…

Il m’avait déjà dit un jour que je n’étais pas son fils…!

Un excès de colère sans doute…

Pourtant deux images valent bien deux mille mots…

1931

1953

Mais il a réussi quand même à semer un petit doute…

En tout cas, j’arrête de boire virtuellement de la Bud Light.


C’est mon dernier article Bud Light.

Je ne parlerai plus de mes ancêtres, seulement ceux des autres.

Je continuerai bien sûr la série Labatt, car une promesse est une promesse. Il en reste encore environ 130 ancêtres à découvrir, un bon deux ans et demi, juste avant mes 65 ans.