L’ancêtre Labatt de la semaine: Jacques Asselin

La généalogie, c’est un peu comme boire de la bière…

Quand on commence ça, on ne peut plus arrêter. Il faut toujours aller au fond du "verre".

C’est pour ça que je ne prends pas de bière.

À moins que ce soit parce que mon père en buvait un petit peu trop…

Je me demande ce qui pousse tant les gens à boire…

Je ne bois pas de bière, mais j’en connais pas mal sur les bières du temps de mon père : la Dow, la O’Keefe, la Molson, la Black Horse,… la Labatt bien sûr, et même le Porter.

J’en connais pas mal sur les bières du temps de mon père, beaucoup plus en fait que sur ce que mon père aurait vécu dans son enfance… et l’amener à boire un petit peu trop de bière…


Olivier Guimond 1914-1971

Je l’ai donc un peu découvert en faisant de la généalogie… et on en découvre pas mal en faisant sa généalogie et celle des autres.

Pour les amateurs de généalogie et de bière, voici l’ancêtre Labatt de la semaine.

Nous sommes encore dans les A…, car je n’ai pas encore eu de demande spéciale de personne.


Jacques Asselin

On parle de cet ancêtre sur le site Le Centre de généalogie francophone d’Amérique

Jacques Asselin
Ancêtre des Asselin d’Amérique



Jacques Asselin est né à Bracquemont, en Normandie. Il était le fils de Jacques Asselin et de Cécile Olivier. En 1659, il fait l’acquisition de la terre de Denis Guyon, près de l’église de Sainte-Famille, à l’Ile d’Orléans. Il épouse Louise Roussin, à Château-Richer, le 29 juillet 1662.  

En 1681, lors du recensement, Jacques Asselin est âgé de 50 ans et sa femme de 30 ans. Ils ont 8 enfants et possèdent un fusil, 10 bêtes à corne et 30 arpents en valeur. Jacques Asselin aura quatre autres enfants pour un total de 12, dont 6 fils. Cinq d’entre eux se marièrent et perpétuèrent ainsi la lignée des Asselin en terre d’Amérique.

Plus tard, Jacques Asselin faisait l’acquisition d’une terre dans la paroisse de Saint-François de l’Ile d’Orléans où s’établirent deux de ses fils, Pierre et Thomas.

Le 14 décembre 1700, Louise Roussin décédait. Treize ans plus tard, soit le 27 janvier 1713, c’était au tour Jacques Asselin de quitter ce monde.

Source: Le Centre de généalogie francophone d’Amérique.

Le Centre de généalogie francophone d’Amérique
URL: http://www.genealogie.org
Conception et réalisation: Le Cid (Le Centre internet de développement)
1997 © Tous droits réservés.

La semaine prochaine : L’ancêtre Labatt de la semaine: Louis Guimont


Lui y connaît ça…