Richard ne lâche pas la patate

Richard Lauzon a réagi à l’article sur la recherche de l’ancêtre du Monsieur Burger.

L’ancêtre de Monsieur Burger était La Patate « Le Roi des Laurentides » si je me souviens bien du nom, car j’y suis allé souvent et même en vélo à la fin des années 1960. On y retrouvait les meilleurs hot-dogs et patates de la place.

À l’origine c’était un vieil autobus, puis les propriétaires M. et Mme Prégent, ont fait construire une salle à manger attenante.

Puis, par la suite, vers la fin des 1970, début 1980, avec l’ouverture de la rue des Érables, ils ont dû démolir et reconstruire le restaurant qui est devenu « La Chaumière ».

Je pourrais trouver l’année exacte, car elle est inscrite sur les plans d’architecture que j’avais moi-même dessiné.

L’entrepreneur était Les Constructions Durand et Provencher et c’était l’époque du style colonial.

Richard

Ça m’a donné envie d’une bonne poutine, mais je me suis contrôlé ayant décidé de me prendre en main et de perdre un peu de poids.

Richard a réécrit un autre commentaire…

Ce matin en me rasant j’ai eu un flash et il me semble que le nom avait changé à un moment donné pour « Patates Michigan », ou le contraire….

Moi c’est en prenant ma douche que j’ai des éclairs de génie… celle d’aller voir le livre du bicentenaire…

Je n’ai rien trouvé.

Il faut donc absolument en savoir plus sur la famille Préjent.

Ils ont probablement des photos.

Parlant de photos, je viens de trouver un deuxième cousin aux États-Unis dont la mère est une fille de Germaine Lagasse.

Son arrière-grand-père est Stanislas Lagacé qui est mon arrière-grand-père. Elle a des tonnes de photos selon son fils.

Ça fait que moi aussi je ne lâche pas la patate.