L’ancienne maison de Léon Vezeau

Une grande primeur ce matin…

Maison Vezeau

Mon lecteur m’a laissé un autre commentaire sur mon blogue… et je n’étais sûrement pas pour ne pas mordre à l’hameçon même si on n’est plus  au mois d’avril.

Effectivement c’est pas toujours facile de retrouver les fantômes de nos vieilles maisons.

Lors de mes recherches sur la famille Ferdinand Vezeau, j’ai découvert que les actes de ventes pouvaient être signés et enregistrés auprès du registre foncier à des date différentes, comme sur le lot 172 qui est le lot du vieux Ste-Anne entre la 5e Avenue au nord, le chemin de fer du Canadien Pacifique à l’est, le ruisseau Lacorne au sud et la rue principale.

Pour le lot 172-24 qui est aujourd’hui le 228, 3e Avenue, Léon Vezeau le père de Ferdinand a acheté le terrain en 1886 de M. Daunais et a été enregistré seulement en 1894 au registre foncier soit 8 années plus tard.

Lyne a ajouté une bûche dans le poêle, question d’alimenter la discussion.

M. Daignault,
Moi aussi je suis allée zieuter sur le registre foncier.

Ici pour le 215 , j’ai le numéro 172-58. Et chez moi c’est un dénommé Ovila Nantel qui a acheté du même Daunais que vous. Il a acheté en 1883 et il a été enregistré en 1884 au registre.

Savez-vous qui était ce Daunais (simple curiosité )? Quand j’ai vu que le terrain devenait plus grand j’ai arrêté mes recherches, mon but étant juste de trouver la date exacte de construction de ma maison et son propriétaire. M. Nantel était menuisier alors je crois bien que c’est lui qui a bâti ici, rien de certain car les anciens écrits c’est pas évident à décortiquer mais je suis pas mal certaine.

Voici l’information prise dans le recensement canadien de 1901.

Daunais Edouard     M  Head     M     Mar 6     1831     70
Daunais Mélina     F      Wife     M     Jul 6     1834     66
Miller C. Joseph     M  Boarder     S     May 2     1880     20
Lebel William     M      Boarder     S     Dec 6     1874     26

On dit d’Édouard qu’il est un bourgeois. Il vit avec Mélina Daunais (Charpentier). On a deux chambreurs.

Cliquez ici pour la fiche généalogique de Charles-Édouard Daunais.

En passant Mélina est la deuxième femme de Michel Alary, le père de d’Assise Alary celui qu’on cherche toujours sur les photos d’automobile.

L’histoire ne finira jamais de s’écrire dans notre belle ville.

Je me demande si ça ne serait une bonne idée de déclarer la maison Vezeau, ou celle de Lyne,… maison historique ?


About these ads

3 réflexions sur “L’ancienne maison de Léon Vezeau

  1. Marc m’a écrit…

    L’histoire se continue de plus belle avec les Belles de Sainte-Anne.

    Je savais qu’un jour on aboutirait là sur la 3e Avenue… et tout ça à cause d’une petite coquine.

  2. Donc si après le recomptage je compte bien…

    On a 2 votes pour et 0 vote contre.

    Si la tendance se maintient…

    Tiens j’ai une bonne idée, on pourrait tout mettre ça sur Facebook genre.
    Qui sait, on a sûrement des politiciens qui vont vouloir se faire du capital politique avec ça.

    On parlerait enfin d’autres choses que de garderies et de commission d’enquête…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s