Boma et Tannis…

Non ce n’est le titre d’un nouveau film français.

Boma c’est Albana Gauthier alias Alboma Gauthier.

La voici…

Stanislas Leclerc est sans doute l’homme au chapeau foncé qui a sa main sur l’homme devant lui, à moins que ce soit la main de Boma…

la main…

J’aurais tendance à dire que c’est une main d’homme et que Stanislas alias Tannis met sa main sur l’épaule de son frère…

Mais comment est-ce que je sais tout ça au sujet des noms de Boma et Tannis?

C’est simple.

Simon est mon informateur.

Un vrai petit Claude Poirier de la généalogie.

Demain, on parle de chars.

C’est promis.

En passant, Tannis est le frère de Napoléon Leclerc dont la fille, Clarisse Leclerc,  est la femme d’Arcade Lauzon, le frère de Rose-Alma Lauzon, la grand mère de Lise Lauzon.

Lise m’avait d’ailleurs envoyé une photo de Clarisse Leclerc et d’Arcade Lauzon l’année dernière.

Clarisse Leclerc et Arcade Lauzon

Je suis aussi relié par alliance avec Boma par mes ancêtres Métayer.

Le frère de Stanislas, Napoléon, a marié Rose Anna Léveillé. la soeur d’Adonai, dont la fille Yvonne a marié Paul-Henri Métayer, le fils d’Eugène, dont le père, Alfred Métayer, est le frère de mon arrière-arrière grand-père Métayer.

Il est sur cette photo…

Vous le croyez j’espère…
Cliquez sur ma photo pour aller voir ma fiche !

DERNIÈRE HEURE…

SIMON A IDENTIFIÉ BOMA ET TANNIS.

TANNIS, ET NON BOMA,  A SA MAIN SUR L’ÉPAULE DU MONSIEUR DEVANT LUI…

MAIS QUI EST-IL ?

BONNE QUESTION…

PROBABLEMENT SON FRÈRE!

About these ads

5 réflexions sur “Boma et Tannis…

  1. Si vous saviez combien de fois je me suis trompé moi aussi.
    On a au moins le mérite d’essayer.

    Simon travaille fort de son bord.
    J’aurais bien aimé connaître D’Assise Alary.
    Ce devait être tout un homme.

    L’histoire n’est pas fini…
    C’est ce qui fait tout le plaisir de la recherche généalogique…

    Avez-vous des gens qui ont le patronyme Gélinas ?
    Si oui, restez en ligne cette semaine.

  2. Clarisse Leclerc, ma grande-tante, était donc la nièce de Tannis Leclerc et mariée à Arcade Lauzon, le frère de mon grand-père David Lauzon.

    Ils habitaient sur la 3e avenue et opérait une boucherie, jusqu’au décès de "m’oncle Arcade" (comme mon père l’appelait) à l’âge de 52 ans, en 1941.

    Plus tard, ce fut Léo Simard qui fut épicier durant plusieurs années dans le même local attenant à sa maison.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s