Pour une surprise, c’en fut tout une…

La petite Germaine accompagnait monsieur le curé, car elle tenait à aller rendre visite à sa grande amie Anne.

En arrivant à la ferme, monsieur le curé Coursol eut toute une surprise …

Il vit l’enseigne de Georges et plein d’autres décorations bizarres.

maison des Allen 2

- Good day Mister le cure.

- God day Monsieur Allen. How whiz whiz yoo?

Le curé Coursol était tout estomaqué de voir ces décorations. Il y en avait sur la galerie, sur les arbres, sur les murs de la grange. Bref partout.

Anne se berçait et avait un drôle de costume noir.

- Good day Mister le curé Coursol, lui dit-elle. To what do we owe the pleasure of your visit?

Monsieur le curé n’avait pas saisi la question.

- God day Ms Allen. How whiz whiz yoo and this coustume?

Germaine qui était maintenant parfaite bilingue grâce à Anne étouffait un petit rire en entendant l’anglais de monsieur le curé

Quant à Anne, elle ne lui répondit pas et monsieur le curé pensait qu’elle faisait la sourde oreille.

- Oh she’s fine Mister le cure. Today is her birthday you know… She’s 85.

Monsieur le curé n’était pas parfait bilingue, mais réussit à comprendre que c’était l’anniversaire de naissance d’Anne.

- 85! My Good… She looks at the full most 82…

Anne Allen était donc né en 1826.

Ce que les gens ignoraient, c’est que Anne Allen avait été la dame de compagnie de la reine Victoria quand elle était jeune…

Oui, oui, Victoria celle-là même qui avait donné son nom à un pont à Montréal.

reine Victoria en 1887

reine Victoria

pont Victoria

pont Victoria

C’est lors du décès de la reine en 1901 qu’Anne émigra au Canada.

Bon laissons les mondanités de côté et revenons à nos citrouilles.

Les champs de Georges regorgeaient de citrouilles, des grosses, des petites, des vertes et des pas mûres…

Des citrouilles vertes…

Eh oui ! C’était sa spécialité.

Voici pour les néophytes, un lien vers Monsieur Wikidididi sur les citrouilles.

C’est là qu’on nous apprend que les potirons et les citrouilles ne sont pas la même chose.

La semaine prochaine, la famine s’abat sur Sainte-Anne…