Les petits déjeuners de la généalogie… Chris Ardoin

Vous pensiez que je ne vous reparlerais plus d’Amédée…

J’ai trouvé ça sur You Tube… et c’est excellent!

Il y avait aussi un texte en anglais sur le site.

Chris Ardoin est né le 7 avril 1981 à Lake Charles en Louisiane est un accordéoniste et un chanteur zydeco. Il fait partie de ces jeunes artistes qui a aidé à créer le nouveau zydeco, un nouveau style de musique qui est une fusion du zydéco traditionel avec différents styles dont le hip-hop, le reggae et le R&B.

Il était un enfant prodige faisant partie d’une dynastie de musiciens (son père était Lawrence Ardoin et son grand-père Alphonse Ardoin, surnommé Bois Sec. Il commença à jouer de l’accordéon à l’âge de deux ans et grandit en écoutant le zydeco jusqu’à son adolescence. À l’âge dix ans seulement, avec l’aide de son père Lawrence, il forma le groupe Double Clutchin avec son frère ainé Sean Ardoin à la batterie.

En 1994, le groupe endisqua leur premier album That’s Da Lick from Maison de la compagnie de disques Soul. Bien que Sean ait écrit et chanté toutes les chansons, on crédita l’album à Chris, question de marketing, en mettant le jeune Chris en vedette en pensant que cela attirait plus l’attention des gens. Chris vint plus à l’avant-scène avec le second album Lick It Up! lancé une année plus tard, partageant avec Sean la responsabilité d’écrire et de chanter les chansons. Sean quitta le groupe après le lancement de l’album Turn the Page en 1997 pour se concentrer sur sa carrière solo.

En 2005, Chris changa le nom du groupe de Double Clutchin’ pour NuStep, et sortit Sweat, le premier album sous le nouveau nom du groupe. M.V.P. suivit en 2007.

Voici un lien vers Alphonse Ardoin, le grand-père de Chris…

Alphonse ou Bois Sec Ardoin était le cousin d’Amédé Ardoin.

pochette de disque

Alphonse Bois Sec Ardoin, accordéoniste, est décédé le 16 mai 2007. Il est né le 16 novembre 1915 à l’Anse de Prien Noir, près du Bayou Duralde en Louisianne. Un de ses cousins n’est autre qu’Amédé Ardoin, le père du zydeco. Alphonse commence d’apprendre à jouer sur l’accordéon de son frère vers 12 ans et, à 14-15 ans, il accompagne au triangle Amédé Ardoin qui se produit à l’époque avec le violoniste Dennis MC Gee. Le surnom de Bois Sec lui a été donné alors qu’il était tout petit par un voisin, car au contraire des autres, Alphonse a pour habitude de ne pas attendre le gros des averses pour se mettre à l’abri. En 1948 il fait équipe avec le violoniste Canray Fontenot pour former les Duralde Ramblers qui animent les fêtes locales. Cette collaboration durera près de 50 ans jusqu’au décès du violoniste en 1995. Le duo se produit également dans les radios locales, et acquière rapidement une grande notoriété locale. Alphonse Bois Sec Ardouin participe avec son compère au festival de New Port en 1966. La même année, il enregistre son premier disque Les Blues du Bayou. Bois Sec et Canray Fontenot fréquenteront aussi régulièrement le festival de la Nouvelle Orléans, ce qui permettra d’étendre leur notoriété. Alphonse Ardouin restera cependant fermier dans l’âme toute sa vie, et ne deviendra jamais réellement musicien professionnel. En 1970, il participe à l’orchestre Ardoin Brothers Band constitué par ses fils Morris, Gustave and Lawrence. En 1987, le groupe enregistre A Couple of Cajuns, avec le violoniste cajun Dewey Balfa. L’année précédente, Canray Fontenot et Bois Sec Ardoin reçoivent le National Heritage Fellowships en reconnaissance de leur contribution à la musique Creole. Après la disparition de Canray Fontenot, Bois Sec continue de se produire et, en 1998, il grave chez Rounder Allons Danser, un nouveau disque avec la fille de Dewey Baffa, Christine Baffa, guitariste. Alphonse Bois Sec apparait ensuite sur plusieurs compilations de musique Zydeco parues en 1999 et 2000 chez Rounder. Durant les dernières années de sa vie, Alphonse Bois Sec mène une paisible retraite au sein de sa nombreuse famille. Il est très fier de voir la tradition musicale perpétuée par ses enfants et petits enfants. Il était le dernier représentant de la génération qui a enregistré les premiers disques de musique Créole, musique qui a précédé le Zydeco moderne d’aujourd’hui. Il avait 91 ans.
Source : http://www.bluesmagazine.net/K_Br%E8ves/2007/2007%20B.htm

Ça c’est de la génétique…

Un petit rappel…

Encore un autre… Bon ok !… mais c’est le dernier.

On voit Lawrence, un des fils de Bois Sec, dans cette vidéo. On a aussi ce texte qui accompagne.

Chez les Ardoin, la musique est une tradition de père en fils depuis plusieurs générations. Chris Ardoin, star montante du Zydeco en Louisiane est l’héritier de son grand oncle Amédé, de son grand père « Bois Sec » et de son père, et il partage avec ses frères et soeurs la même passion pour cette musique.
Nous sommes ici chez dans leur maison, près de la Nouvelle-Orléans, et ils nous font l’honneur de nous accueillir et de nous parler des origines de cette musique méconnue dans notre pays, la musique créole, popularisée par « Bois sec » alias Alphonse Ardoin qui a donné naissance dans les années 70 au Zydeco.
Une larme à l’oeil, on évoque la mémoire d’Amédé et d’Alphonse, les pionniers de la musique créole et du Zydeco qui en 1926 déjà, enregistrait ses 6 premières chansons…Hommage en musique, bien entendu, lorsqu’il entonne la dernière valse qu’Amédé aurait jouée avant sa tragique disparition ou la chanson qu’Alphonse son papa entonnait encore quelques jours avant de les quitter en 2007…

Je n’ai pas encore trouvé les ancêtres d’Amédé.