Les Beaux Dimanches : le premier et le dernier vol de la Flèche d’argent

25 octobre 2009

Vous aviez hâte…

25 octobre 1901

Le moment tant attendu était finalement arrivé… autant pour vous, chers lecteurs et chères lectrices, que pour les Anneplainois et les Anneplainoises qui étaient présents en 1901.

Tout le village était là…

La veille, les gens de Sainte-Anne avait fait un bi de piste d’atterrissage sur la terre des Lauzon.

En un seul après-midi, il avait réussi à construire la piste. Certains avaient pensé construire un aérogare moderne, mais l’histoire des fameux Jeux olympiques de 1876 avait mis un frein à ce projet…

bi de piste

Une vieille photo nous montre d’ailleurs les gens en train de trinquer après le bi et avant le départ du petit Jérémie…

On a réussi à retracer toutes ces braves gens sauf qu’on ignore encore ce qu’ils buvaient.

On ne peut quand même pas tout savoir…

Jérémie Lauzon monta à bord de la Flèche d’argent.

first flight 7

photo inédite

Jérémie avait peint deux outardes sur le nez de l’avion, question de lui porter chance. Ceci allait d’ailleurs devenir une tradition chez les aviateurs.

Tout le monde retint son souffle quand le petit Jérémie se mit à rouler sur la piste.


first flight 1

Et encore quand le Flèche d’argent prit son envol…


first flight 2

Après un long soupir de soulagement, tous applaudirent, sauf un spectateur…

la rage au coeur… qui notait tout.


first flight 3

Ce fut un décollage parfait…


first flight 4

Jérémie vola au-dessus de son champ et prit la direction de St-Canut, puis de St-Augustin et de Ste-Scholastique…

Tous les villages des environs furent survolés.


first flight 6

Onze villages en tout.

Jérémie fit même des acrobaties aériennes… les toutes premières du genre d’ailleurs bien entendu.

Puis Jérémie revint se poser en douceur à Sainte-Anne-des-Plaines. Tellement en douceur que…

on n’entendit plus jamais parler de la Flèche d’argent…

et encore fallait-il avoir l’ouie fine…

On était en 1909 à Baddeck en Nouvelle-Écosse.

Le 23 février pour être précis. Un jeune homme de 22 ans, mais à qui on aurait donné facilement 23 ans, marmonnait quelque chose les dents serrés.

Il se rappelait encore de cette journée mémorable du 25 octobre 1901.

Le 22 février 1909, on avait dû annuler la première tentative du Silver Dart, le Dard d’argent, à cause d’une tempête de neige.

img_silver_dart

Mais cette fois-ci serait la bonne et Charles-Émile, coiffé de son casque d’aviateur, serait aux commandes de cette merveille d’ingénierie…

beanie

Sous les rires étouffés des spectateurs présents, Charles-Émile Trudeau allait pouvoir écrire sa propre page de l’histoire de l’aviation canadienne et la raconter 10 ans plus tard à son petit Pierre pour l’endormir.

1909

Le vol du petit Jérémie, quant à lui, se retrouva aux oubliettes.

On n’en fait aucunement mention dans les livres d’histoire ni sur Internet, même pas dans le Livre du Bicentenaire de Sainte-Anne-des-Plaines.

J’ai seulement trouvé ceci, et encore, il faut être en mesure de savoir décrypter le message…

timbre

Une sorte de code Da Vinci genre.

Quant à la Flèche d’argent, la légende veut qu’elle serait remisée dans une vieille grange dans le haut du Trait-Carré…, mais il ne faut pas croire tout ce qu’on vous dit n’est-ce pas ?

Quand à Barthélémy Labelle, il a laissé une longue descendance… aussi longue que sa barbe d’ailleurs.

barthelemy et anastasie

Un de ses descendants s’est même lancé dans les affaires, et à Sainte-Anne-des-Plaines en plus.

Il travaille avec de l’al… albu… albumenium… genre.

Il a même appelé son entreprise Yvan d’Albumenium quelque chose comme ça.

Son grand-père Orphir a dû raconter à son père René toute la vraie histoire de la Flèche d’argent quand il le berçait… du moins je pense.

Dimanche prochain, à la demande générale d’un de mes lecteurs, je mettrai en reprise l’histoire des fameux Jeux olympiques de 1876… et pourquoi pas après, les autres de mes Belles Histoires d’un petit village au sud des Pays d’en Haut.

Ah oui l’histoire de la fameuse citrouille…

citrouille

Je l’avais oublié celle-là…

Puis, je l’ai mise en ligne par erreur… en plus.

Revenez donc lundi prochain prochain, car demain c’est la fin des Belles Histoires de Saint-Lazare-de-Bellechasse.

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s