Amédé Ardoin… 1898-1941

Qui est Amédé Ardoin celui faisait danser les gens de la Louisiane…

ArdoinAmédé Ardoin

Voici des liens vers la musique d’Amédé Ardoin… et d’autres musiciens…

Two Steps de Mama

Two Steps de Eunice

Madam Atchen

Amadie

La Valse Ah Abe

Breaux Frères – Tiger Rag Blues

Amédée Breaux – Les Tracas du Hobo

Léo Soileau – Demain C’est Pas Dimanche

Ça crée une certaine forme de dépendance…!


Qui est Amédé Ardouin… (en anglais)

Je ne rien trouvé en français sur Amédé Ardoin, mais j’ai trouvé un texte en sur Wikipedia que je vous ai traduit.

Amédé Ardoin (11 mars 1898 – 4 novembre 1941) était un musicien créole de la Louisiane, reconnu pour sa voix criarde et comme virtuose de l’accordéon cajun. On reconnaît en lui comme celui qui a jeté les bases de la musique cajun au début du XXe siècle.

Amédé Ardoin, avec Dennis McGee qui jouait du violon, était un des premiers artistes à enregistrer la musique de la région d’Acadiana en Louisiane. Le 9 décembre 1929, McGee et lui enregistrèrent six chansons pour Columbia Records à la Nouvelle-Orléans. En tout, il existe 34 enregistrements où Amédé Ardoin joue de l’accordéon.

La date et l’endroit de son décès sont incertains. Des descendants des membres de sa famille et des musiciens qui l’ont connu racontent cette histoire, maintenant bien connu, d’une attaque à pour des raisons raciales. Il fut sévèrement battu, probablement entre 1939 et 1940, alors qu’il revenait chez lui après avoir joué à une danse près d’Eunice en Louisiane. L’histoire la plus souvent racontée est celle où un groupe d’hommes blancs furent furieux quand une femme blanche, la fille de la maison, lui prêta son mouchoir pour qu’Amédé s’essuie la figure. Canray Fontenot et Wade Fruge, dans l’émission American Patchwork de PBS, explique qu’après qu’Amédé ait quitté les lieux, il a été heurté par une Ford Model A et que sa tête et sa gorge furent écrasées endommageant ainsi ses cordes vocales. On le retrouva le lendemain étendu dans un fossé. Selon Canray, il « est devenu fou » et « ne savait plus s’il avait faim ou pas. On devait le nourrir. Il devenait de plus en plus faible jusqu’à ce qu’il meure. » D’autres pensent que cette histoire a été inventée après sa mort. D’autres versions disent qu’Amédé fut empoisonné et non battu, possiblement par un musicien jaloux.

Des gens qui l’ont connu disent qu’il a souffert de troubles mentaux qui ont nui à ses capacités de musicien à la fin de sa vie, probablement suite à cette nuit tragique. Il finit sa vie dans un asile à Pineville en Louisiane. L’auteur Michael Tisserand dans son livre The Kingdom of Zydeco conclue qu’Amédé est probablement mort dans l’asile bien qu’aucun acte de décès n’existe.

Source : Wikipedia (article en anglais, traduit par moi)

Demain, ne manquez pas Les Beaux Dimanches : la Flèche d’argent épisode 1

Sans pause publicitaire…

En terminant, cliquez ici… Vous ne le regretterez pas !