À la recherche de Charles Bilodeau, soldat durant le guerre de Sécession…

J’ai trouvé notre Charles dont parlait monsieur le curé Bilodeau…

Bilodeau Charles     M           Head     M     Oct 22     1835     66
Bilodeau Marie     F           Wife     M     Nov 22     1851     49
Bilodeau Clarida     F           Daughter     S     Apr 9     1880     20
Bilodeau Olivine     F           Daughter     S     Dec 16     1881     19
Bilodeau Léontine     F           Daughter     S     Apr 1     1884     16
Bilodeau Joseph     M           Son     S     Feb 16     1893     8
Bilodeau Blanche     F           Daughter     S     Sep 1     1895     5
Labrecque Adelard     M           Domestic S     Apr 4     1883     17

Source Information:
1901 Census of Canada
Subdistrict:    Saint-Lazare, BELLECHASSE, QUEBEC

Nous sommes en 1901.

Charles va mourir cette même année.

Je trouve étrange la façon dont a parlé monsieur le curé de ce Charles… À moins que j’ai mal saisi…

Georges-Marie Bilodeau écrivait ceci :

L’aîné était Charles qui hérita du bien paternel et qui épousa, croyons-nous, Josette Lacasse. C’est de ce mariage que serait né Charles Bilodeau qui partit pour les États-Unis. Il s’en alla chercher fortune sous le climat de la Pensylvanie

Là il prit du service dans l’armée du Nord contre le Sud, lors de la fameuse guerre de l’Esclavage pour la délivrance des Noirs… Donc Charles Bilodeau – un Bilodeau – peut-être un des rares Canadiens à se battre pour la « liberté ». Il servit toute la guerre soit six ans. Il revint décoré « Maréchal des logis » avec des galons à la casquette, médaille sur la poitrine et l’épée au côté.

On conserve cette épée dans sa famille à St-Lazarre, où il a encore des descendants : Joseph, Léontine et d’autres dont les noms ne me reviennent pas à la mémoire. Esprit peu banal, il écrivit dans son journal de guerre, et nous avons nous même feuilleté ce journal, où brillent l’esprit de l’observation et le sens de l’exactitude.

Puis il parlait de cet homme…

Il est vrai qu’on l’envoya à l’échafaud, mais – à notre avis – ce fut une erreur… Après tout, il n’avait tué que 5 personnes, à part ceux qu’il avait tués à la guerre… Et de plus, il en avait tué trois par pitié, deux seulement par vengeance. Admettons qu’il avait un peu exagéré.

Selon moi, ce ne peut être le même homme…


About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s