Les Belles Histoires de Saint-Lazare-de-Bellechasse… Épisode 2

St-Lazare 1949

Voici la suite de l’article de mardi dernier fait à partir du texte original de l’abbé Georges-Marie Bilodeau, curé de Saint-Raymond.

C’est Raoul Laverdière qui me l’avait si gentiment envoyé.

Quant à Vicky Lapointe, une de mes lectrices qui a aussi son propre blogue, elle m’a aussi envoyé un petit mot gentil, tellement gentil que je lui ai demandé si elle voulait avoir tout le texte avant tout le monde…

Elle ne pouvait résister et moi je ne pouvais résister non plus à accéder à sa demande.

Voici Vicky… Elle est sur Twitter.

Moi Twitter, Facebook, l’informatique… et tous ces blogues… Ça me dépasse un peu.

Voici son propre blogue…

Vous y découvrirez le merveilleux monde de Vicky.

Trève de pauses publicitaires, voici l’épisode 2 des…

Belles Histoires de Saint-Lazare-de-Bellechasse…

Le premier Bilodeau à venir a St-Lazare, s’appelait Charles… Il venait de St-Charles et était fils de Jean établi à Beaumont qui était fils de Jean qui ouvrit une terre à Ste-Famille, 1’ancêtre.

Disons en passant que ce premier Jean était un original et un exagéré… La preuve, c’est qu’il défricha, la première année, 25 arpents d’abattis, et pas du défrichement mécanisé, s’il vous plaît, à la hache, messieurs… comme ça se faisait dans ce temps-là, alors qu’on faisait brûler tout le bois sur place…

Il est dit que Charles Bilodeau partit de St-Charles, – au coin de la route du  – pour s’établir à St-Gervais. Ça devait être aux environs de 1820. À cette date St-Lazare était absorbé par St-Gervais qui portait le nom de paroisse des quêteux, titre qu’elle légua à St-Lazare après la division, laquelle s’empressa de le léguer à St-Nérée, au jour de sa séparation, titre aujourd’hui évanoui… Vanité! Hélas! Des titres de la terre!

Charles Bilodeau, mon bisaïeul et le trisaïeul et le quadrisaïeul de nombre de ses descendants, était l’époux d’une dame Paquet – je crois –. Il s’installa sur la terre occupé aujourd’hui par Ernest Aubin, à la quatrième concession. Disons en passant que l’épouse d’Ernest Aubin est l’arrière petite-fille de Charles Bilodeau, mais la terre ancestrale passa d’abord à son fils Charles puis à Édouard Ruel, puis à Lazare Ruel, puis à Ernest Aubin – l’arrière petit gendre – si l’on peut dire de l’ancêtre.

Ce Charles Bilodeau avait un caractère assez personnel.

C’est ce que nous apprendrons la semaine prochaine… dans le 3e épisode de…

Les Belles Histoires de Saint-Lazare-de-Bellechasse…

Quant à Vicky, elle doit sûrement se mordre les doigts de m’avoir demandé d’avance le texte de monsieur le curé Bilodeau… elle sait déjà toute l’histoire de Charles… et n’aura donc pas de surprises toutes les semaines.

About these ads

2 réflexions sur “Les Belles Histoires de Saint-Lazare-de-Bellechasse… Épisode 2

  1. Vous ajoutez de l’huile sur le feu de l’intérêt de mes lecteurs pour mon blogue…

    La pression n’est que plus grande sur mes épaules.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s