Je peux difficilement résister à la tentation…

Je peux difficilement résister à la tentation…

7 février 2008

Je peux difficilement résister à la tentation… de lire les inscriptions sur une pierre tombale.

Je viens tout juste de voir la toute dernière photo de Pierre Guzzo.

Et, ce  n’est pas arrangé avec le « gars des vues ».

 

Cliquez sur l’image 


La photo est au bas de la page d’accueil du Cyber Journal. En cliquant sur la photo, vous la verrez en plus gros. J’ai agrandi l’image avec la fonction zoom et mes yeux se sont portés sur les inscriptions.

A LA MEMOIRE

DE

LEA RENAUD

EPOUSE DE

AD GUENETTE

DECEDEE

LE 9 FEVRIER 1924

A L’AGE DE 64 ANS

ADELARD GUENETTE

18?? – 1946

OCTAVE GUENETTE

18?? – 1940

Du moins, c’est ce que je peux voir.

Cette pierre tombale daterait de 1924, l’année du décès de Léa.

Je retournerai voir ce printemps s’il n’y a pas d’autres inscriptions cachées par la neige.

Mon premier réflexe, les banques d’actes de mariage…

Mon deuxième réflexe : on ne m’y reprendra plus, je vais sur le site Généalogie du Québec pour vérifier si ces personnes sont déjà dans le système.

Léa Renaud… Rien.

Adélard Guénette… Rien non plus.

Octave… On ne sait jamais.  Rien.

Bizarre.

Une petite lumière s’allume… Les patronymes.

Les patronymes, ou les noms de famille, peuvent nous jouer des tours, surtout lorsqu’on recule dans les années 1700

Les Guénette sont donc inscrits par le système sous le patronyme Guénet.

Les Guénet ou Guénette sont là, mais la banque n’en contient que 80.

Je ne vois, par contre, ni Adélard ni Octave.

Je me frotte les mains.

Je vais enfin pouvoir vous expliquer demain comment je fonctionne pour retrouver vos ancêtres.

Ah non, capitaine… disaient les enfants lors de l’émission du Capitaine Bonhomme.

Commentaires :

Ange-Marie Brisson

Bonjour,
Je passais et j’ai jeté un coup d’oeil. Ce que je déplore c’est de ne pas avoir accès à des information avant 1660-,En France. Je possède mon arbre.Bonne chance à vous.

Daniel Côté
Tant qu\’à vous promener dans les cimetières, prenez des photos numériques (ou l\’on peut voir les inscriptions). On peut déposer le tout sur quelques sites comme \ »Planète généalogie\ » ou des sites anglos. C\’est sûr qu\’en région, c\’est moins lourd mais éventuellement, à la gang, on devrait y arriver!

Raymond
Je lis 1859 pour Adelard et 1854 pour Octave

Pierre
Bonjour Yves,

Tu es au bon endroit…

Ici, c’est sans prétention.
Si tu lis mon blogue, tu deviendras un généalogiste averti…

La recherche de ses ancêtres, c’est plein d’embûches, mais je saurai te guider.

Si tu as lu les premiers articles, tu comprends où j’en suis rendu…
et les étapes qui m’ont permis d’arriver à mes ancêtres.

Reviens souvent me lire

yves
Moi aussi je voudrais connaître un peu la façon de retracer nos ancêtres

yves
C’est intéressant ce que tu fais, moi aussi j’ai tendance a regarder dans les cimetières les dates des personnes disparues

J’ai eu beaucoup de plaisir a Paris d’allé au cimetière du Père Lachaise je ne sais pas si tu connais ,mais j’ai été assez impressionné par les tombes  comme Victore Hugo,Piaff,orbeson,etc.
C’est un cimetière tellement vieux ici on parle de siècles j’ai remarqué qu’il y avait une senteur spéciale à cet endroit, mais tellement impressionnante…..

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s